Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 30-01-10 19:23:18

roy-de-deniers
Membre Roue de Fortune
Lieu: Saint Nicolas de Port
Date d'inscription: 27-01-09
Messages: 146

La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

D'apparence simple, radicale dirions-nous, le Noblet recèle bien sûr des richesses que cette modeste discussion ne prétend pas épuiser.
Un aspect mérite l'attention : l'usage de la couleur chair, et ce, dans les 16 Honneurs.
Si on admet, avec J.C. Flornoy, que les Bâtons représentent "les Artisans et les Paysans", les Deniers "les Marchands et les Financiers", les Epées, "les Princes et les Guerriers" et les Coupes, "ceux qui enseignent et ceux qui soignent, les Prêtres et les Guérisseurs", une interrogation se fait jour : où se situe la chair dans chacune de ces catégories ?  Quelle est sa part dans les personnages, et ce, tant du point de vue vertical (du Valet au Roy) qu'horizontal (les personnages entre eux) ?
En d'autres termes, si, avec les mineurs,"nous entrons dans [...] le social", quel tissus y construit la chair ?

I. La Chair discrète : le cas des Coupes

Si on ne peut passer ici en revue les quatre "bandes mineures", tournons-nous vers celle qui a priori devrait receler beaucoup de chair : les Coupes : en effet, ceux qui soignent ne sont-ils pas au contact du Corps ? les émotions et sentiments traditionnellement inhérents aux Coupes ne sont-ils pas des éléments humains ?
Or, si on observe les Coupes, la chair est ambiguë : présente discrètement dans le sol chez le Roy, ou dans l'échancrure de la manche du Valet, elle envahit la carte du Chevalier : seul l'agir est humanisé ici, les pôles de décision ou de service ont d'autres caractéristiques...
La Chair est tout aussi discrète, sinon davantage, dans les Deniers (élément Terre ? le corps, les sensations ? voire...) ici, la Chair est en équilibre avec les autres couleurs, et ne fait que souligner les contours.

II. La Chair maîtrisée : les Chevaliers

Revenons au Chevalier de Coupes : la Chair envahit la carte ; or, chez le Chevalier de Bâtons, elle ne touche plus que l'animal(ité?) ; le Chevalier d'Epées a réduit la part de Chair à la patte arrière gauche du cheval, tandis que la part de Chair est résiduelle chez le Chevalier de Deniers... Si, en raisonnant par analogie, et en prenant l'agir des Chevaliers comme témoin de la part d'humain, ceux qui enseignent / soignent ainsi que les artisans ont une "humanité" importante, la classe des Princes et des Financiers paraît amenée, par ses fonctions, à être plus cérébrale.

III. Roys et Roynes de la Chair atrophiée

Le Roy de Denier repose sur un fauteil aux pattes en Chair, mais son chapeau est tronqué du côté droit : le terrestre semble solide, mais le chapeau est signe d'in-fini pour le spirituel.
Le fourreau ? du Roy d'Epées semble bien flasque pour son épée : toute l'énergie est orientée vers le combat (martial ou spirituel).
Curieuse Royne de Coupes, retenue par un cordon ombilical, alors que, semblable à une très grande vulve, les deux pans Chair de sa robe font place à un gouffre...la Chair, ici, serait-elle parturiente ? Que recèle cette Coupe regardée ?
Seul un pan intérieur de la robe est couleur Chair, poiur la Royne de Denier : tout est (re)devenu sage, et le cordon s'est mué en sceptre bien volontaire... C'est le Denier qu'on regarde !

IV. La Chair exhibée : le service de la Dame...

En se tournant, finalement, du côté des couples Valet - Royne, (Epées et Bâtons), on découvre un curieux chemin du désir...
La Royne de Bastons, exposant sans pudeur son sexe Chair et Rouge, ainsi que ses seins, est le pendant du Valet de Bastons, qui n'a pas de sceptre vertical ascendant, comme elle, mais un long bâton couleur Chair, vertical descendant, qui repose fermement sur la terre, et qu'il tient bien en main : le corps des Artisans et Paysans est celui, généreux et fécond, du désir sans embages...
De son côté, la Royne d'Epée exhibe, sous une épée droite tournée vers le ciel, une vulve Chair qui part de son pommeau ; le Valet d'Epée à la braguette couleur Chair visible, regarde en direction de son long fourreau couleur Chair lui aussi, alors que son épée est légèrement inclinée vers lui : amorce d'action... Le Roy d'Epée, au fourreau atrophié, regarde dans la direction opposée à celle regardée par le Valet et la Royne...
Moins exhibée que chez les Bâtons, la Chair se fait ici tentation, plus cérébrale et discrète, regardée au lieu d'être vue...

C'est donc un véritable tissus que trame la Chair dans la société, tant au sein d'un groupe qu'entre les différentes bandes... Comme l'a dit dans une autre discussion Charly : chaque cartier a sa cohérence (je cite de mémoire... peut être pas tout à fair exact) ; ici, il semble que la Chair soit le reflet des linéaments du Désir au sein d'une société somme toute complexe et pas si statique !

Rien d'exhaustif ici, quelques impressions personnelles ; je sais que ce forum héberge de nombreux spécialistes, poitus, je compte sur leur indulgence pour pouvoir exprimer ma modeste vision smile

pascal.


Roy de Deniers

Hors ligne

 

#2 05-02-10 09:26:24

Marie-France
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 31-08-09
Messages: 208

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

Bonjour Roy de Deniers,

J'espère ne pas dire une bêtise, mais j'ai regardé le Camoin-Jodo, avant de regarder le Noblet
et pour la Reyne de Baston, sur le Jodo elle a un air bien triste, une main au niveau de son sexe, elle tourne la tête au Roy de Baston, et l'idée qui m'est venue directement, est celle d'abus, en plus toi tu parle de rouge, tu utilise le Noblet je pense, le rouge est plus présent dans le Jodo.

M-France

Hors ligne

 

#3 05-02-10 09:28:05

Marie-France
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 31-08-09
Messages: 208

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

je dois préciser, une troisième main, au niveau du sexe, c'est ça qui me parle d'abus
J'en entend certains pousser des hauts cris en lisant Camain-Jodo

Hors ligne

 

#4 05-02-10 13:09:33

roy-de-deniers
Membre Roue de Fortune
Lieu: Saint Nicolas de Port
Date d'inscription: 27-01-09
Messages: 146

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

bonjour, Marie-France

chaque cartier / jeu a sa cohérence ; effectivement, je ne m'étais attaché ici qu'au Noblet.

à+

pascal.


Roy de Deniers

Hors ligne

 

#5 06-02-10 05:47:38

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1717
Site web

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

roy-de-deniers a écrit:

chaque cartier / jeu a sa cohérence

On pourrait ajouter que face à l'image, chaque "lecteur" a aussi sa cohérence.

Pacal, j'ai bien aimé ton regard sur la chair du Noblet et ton développement. Je suis bien d'accord avec toi, dans le constat JEU/COHERENCE. C'est pour celà que je considère que lorsqu'on n'est plus en lecture de symbolique mais en interprétation, l'IMAGE et la "projection" qui en découle est plus importante est plus importante que le soi disant "sens général" (pour peu qu'il existe) de l'arcane.

Entre, par exemple, le Chevalier de coupe du Noblet et celui du Dodal, ainsi que leur montures, les disparités sont telles qu'il me paraîtrait incongru de considérer au premier regard, qu'ils sont porteurs d'un même message.

Mais en approfondissant par la juxtaposition des 2 cartes, on peut constater qu'à la monture fougueuse couleur moitié chair moitié bleue (Noblet), répond une bride phallique (Dodal). Reste à savoir si ce "détail mineur" du second jeu sera suffisant pour accrocher le regard du lecteur (consulté ou consultant). Et pour peu qu'il accroche le regard du consulté, habitué au décryptage des détails, faudra-t'il qu'il trouve écho chez le consultant wink


Un petit apparté pour vous dire que si je suis trop occupé pour participer activement actuellement je prend le temps et le plaisir de vous lire tout de même smile


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#6 06-02-10 08:44:49

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

Bonjour l'Errant,
Bonjour amis des Honneurs,

Tout le monde le sait, et moi la première :
"les retraités sont très très occupés, ils n'ont même plus de temps pour eux smile Il vaut mieux "travailler" lol


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#7 06-02-10 12:51:40

Daimonax
Membre Diable
Lieu: IdF
Date d'inscription: 12-07-07
Messages: 310
Site web

Re: La chair des Honneurs : linéaments du Désir...

Nicoleo a écrit:

Bonjour l'Errant,
Bonjour amis des Honneurs,

Tout le monde le sait, et moi la première :
"les retraités sont très très occupés, ils n'ont même plus de temps pour eux smile

Je confirme !

Il vaut mieux "travailler" lol

N'exagérons pas non plus...

Daimonax


Servitia regum superborum, suae libertatis immemores, alienam oppugnatum venire. (Tite-Live, II)
[Voyez] ces esclaves de tyrans arrogants, oublieux de leur propre liberté, venir agresser celle des autres.

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création