Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 14-01-19 13:42:41

Eidolon
Membre Chariot
Date d'inscription: 29-09-15
Messages: 65

Tchalaï

J’ai eu l’occasion dernièrement de traduire en anglais un court extrait du livre de Tchalaï, Les Empreintes de l’Invisible, afin de présenter son œuvre et sa démarche à un public non-francophone, puisqu’il est souvent question de son apport aux méthodes de Messieurs Jodorowsky, Camoin et compagnie sur les forums de tarot. Son livret pour le Grimaud a été traduit en anglais dans les années 80 mais ne semble pas être connu, ni même facilement trouvable.

En cherchant quelques compléments d’informations susceptibles d’étoffer un peu ma présentation, j’ai remarqué qu’il n’y avait presque aucun renseignement en ligne sur cette dame, pourtant si influente et remarquable, exception faite des articles de Laurent Édouard.

Toutefois, en cherchant dans Google Books, je suis tombé sur un roman qui fera sourire (ou grincer des dents) plus d’un. Il s’agit de l’adaptation romanesque de la série de bandes-dessinées (et du film) ‘John Constantine’ de l’écrivain-occultiste anglais Alan Moore dont certains connaissent peut-être déjà l’œuvre, par un auteur états-unien, un certain John Shirley. John Constantine, pour ceux qui ne connaissent pas, est un personnage mi-enquêteur, mi-exorciste, un Docteur Strange des bas-fonds.

L’auteur, avant de se lancer dans l’écriture de romans d’horreur et de science-fiction, fut chanteur dans un groupe de punk, et vécut à Paris pendant les années 80, au moment où se déroule le roman. En lisant le récit, j’ai d’abord cru à une coïncidence, mais en poursuivant ma lecture, me suis aperçu que celle qui y est dépeinte sous les traits de ‘Tchalaï’ est également appelée ‘Madame Dermitzel’, nom sous lequel Tchalaï signa plusieurs de ses articles pour la revue Question De. (J’ignore si c’est un nom d’usage, d'emprunt ou de jeune fille.) Vraisemblablement l’auteur s’est inspiré de ses frasques parisiennes pour cette partie-là du livre.

Enfin… Voici un petit extrait, leur première rencontre, histoire de partager ce portrait romancé avec les curieux.

Paris, France

Tchalaï ne fut pas terriblement surprise de voir John Constantine à la porte de son appartement parisien après six ans d’absence. Elle avait un don pour la voyance, et elle avait probablement « vu » son arrivé il y a déjà plusieurs jours de ça.

« Salut la belle aux yeux d’étoiles » dit-il en faisant un clin d’œil.

« Salut John. Alors te voilà. »

C’était une gitane, la quarantaine, avec ses longues boucles noires et ses yeux foncés, elle était une beauté méditerranéenne qui aurait pu être la parèdre d’un  roi phénicien - une gitane, mais une parisienne sophistiquée avant tout. Elle faisait à peine un mètre cinquante, petite mais bien proportionnée et feminine. Elle était pieds nus et portait une robe pourpre décolletée, cintrée à la taille par des médaillons en or.

« Tu n’a pas changée, » dit-il.

« Toi non plus, après six ans, quoique tu as peut-être plus de rides sur le visage. Je crois même reconnaitre ce vieil imperméable affreux, non? »

Elle avait un léger accent, difficile à identifier : elle était d’origine hongroise mais avait grandie principalement à Paris. Il était l’un des rares à savoir qu’elle avait une license de physique quantique : sa thèse portait sur la tension intellectuelle entre Niels Bohr et Einstein. Mais elle gagnait sa vie en tirant le tarot pour les vedettes du cinéma français. Elle était aussi, très discrètement, sorcière, l’une des raisons pour laquelle John Constantine était venu la voir.

- John Shirley: ‘John Constantine, Hellblazer: War Lord’ (2006)

Dans ce roman, il est question de magie noire, de sectes, de magouilles, et ainsi de suite, le tout sur fond d’apocalypse imminent. Tchalaï y joue un rôle de figurante, en quelque sorte. En tout cas, je m’arrête là et dois vous laisser sur votre faim.

Dernière modification par Eidolon (07-05-19 02:37:41)


Apparebat eidolon senex, macie et senie confectus.

Hors ligne

 

#2 15-01-19 13:30:07

Eidolon
Membre Chariot
Date d'inscription: 29-09-15
Messages: 65

Re: Tchalaï

Le livre qui fait suite contient également une allusion:

Constantine s’assit sur le mur brisé comme si c’était un banc, et sorta un paquet de cigarettes, mais il n’en restait que trois. Il ramassa les clopes et se demanda ce qu’il allait pouvoir faire de sa vie. Il ressentit la dépression autour de son cou comme une épaisse corde de chanvre, lourde et serrée. Il en ressentit presque les crins. Il avait de la peine à respirer. À quoi bon, s’il fallait tout affronter tout seul ? Il eut la sorcière française Tchalai pour compagne l’été précédent. Mais avec Kit, il pouvait se lâcher, se sentir lui-même, comme un homme ordinaire. Avec Tchalai, le Monde Caché n’était jamais bien loin. Vu qu’il n’allait pas s’investir, Tchalai hissa les épaules, et lui dit qu’à ce moment-là de sa vie, ca ne l’intéressait pas de fixer son identité autour d’un homme de toute façon. 

Elle lui annonça qu’elle comptait vendre son immeuble à Paris et aller en retraite au Tibet. Mon âme a besoin de grandir, John…

- John Shirley: ‘John Constantine, Hellblazer 2: Subterranean’ (2006).


Apparebat eidolon senex, macie et senie confectus.

Hors ligne

 

#3 27-01-19 08:16:13

Eidolon
Membre Chariot
Date d'inscription: 29-09-15
Messages: 65

Re: Tchalaï

https://i.imgur.com/5KEuD4u.jpg?1
source

https://i.imgur.com/wpJTZrI.jpg
source

Tchalaï a écrit:

Pas de doute : les Stéréoscopages sont une mémoire du futur et une empreinte superposée de la planète K.

source

https://i.imgur.com/MK3nrxe.jpg

Le regard laser...

source

Dernière modification par Eidolon (22-03-19 03:30:00)


Apparebat eidolon senex, macie et senie confectus.

Hors ligne

 

#4 31-01-19 03:50:52

Eidolon
Membre Chariot
Date d'inscription: 29-09-15
Messages: 65

Re: Tchalaï

Suite à une discussion sur cette même question en anglais sur le forum Cartomancy, une des membres a bien voulu scanner et partager la traduction anglaise du livret de Tchalaï, “The Tarot: Why, How and How Far?”, que voici: https://www.dropbox.com/s/t65d8sc7dep98 … t.pdf?dl=0

De cette façon, les anglophones ne seront plus en reste.

Dernière modification par Eidolon (13-02-19 10:50:39)


Apparebat eidolon senex, macie et senie confectus.

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création