Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 20-06-18 13:01:12

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

Oui je sais bien que 1+1 Dodal font de bons dodos big_smile, mais encore.. que diriez vous pour 1+1+1

Car c'est ainsi que se pose l'énigme DODAL, si on peut l'appeler ainsi, qui se complique par l'existence d'un autre DODAL (DODAT) Jean, cartier, qui se marie avec DUMOULIN DU MOLIN Claudine le 6 février 1680 à Chasselay (Monts d'Or - Rhône) AD 49GG1 page 2/10

Mais elle pourrait être rapidement résolue et classée puisqu'on trouve un acte de décès qui pourrait être le sien le 30 mai 1685 - Chasselay (Rhône). L'acte, s'il précise le prénom et le nom, reste incertain car il n'y a aucune autre précision (ni profession, ni conjoint, ni témoins). Nous pouvons supposer toutefois que c'est bien ce Jean DODAL (DODAT) qui décède ce jour là, car on ne trouve plus de descendants du couple après la naissance d'un fils, Antoine, le 27 mai 1685.

Et pourtant l'énigme pourrait rebondir, car il a eu un premier enfant : DODAL (DODAT) Jean baptisé le 23 avril 1681 - Chasselay (Rhône) page 4/9 

Mais de ce Jean, nous ne savons rien de plus. A-t-il survécu, a-t-il été cartier ? Et si oui, est-il le cartier de cartes à jouer ou du tarot ca 1701 ?

La copie des actes ne me sera pas utile, je les ai trouvés, mais quelqu'un aurait il des informations supplémentaires ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#2 23-06-18 00:16:10

Philippe
Membre Pape
Date d'inscription: 15-03-17
Messages: 29

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

l'Errant a écrit:

Car c'est ainsi que se pose l'énigme DODAL, si on peut l'appeler ainsi, qui se complique par l'existence d'un autre DODAL (DODAT) Jean, cartier, qui se marie avec DUMOULIN DU MOLIN Claudine le 6 février 1680 à Chasselay

Mais, diable, qu'est-ce qui a bien pu vous laisser croire que ce Jean Dodat de Chasselay ait pu être un cartier ?

Rien dans son acte de mariage, que j'avais d'ailleurs posté dans un autre fil en début de mois, ou dans les baptêmes de ses enfants ne va dans ce sens.

Hors ligne

 

#3 23-06-18 05:11:48

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

En effet, diable, comment ai-je pu écrire qu'il était cartier ??? Peut-être parce que je suis en manque de dodos...

Philippe a écrit:

Rien dans son acte de mariage, que j'avais d'ailleurs posté dans un autre fil en début de mois, ou dans les baptêmes de ses enfants ne va dans ce sens.

Désolé je n'avais pas vu cet acte. C'est en faisant des recherches sur Geneanet, site de généalogie https://gw.geneanet.org/franclyonnais?n … amp;p=jean  que j'ai trouvé ce DODAT, et me suis quelque peu enflammé.

Donc je résume : nous avons un autre Jean DODAL, de Chasselay, dont on ne connaît le métier, marié le 23 04 1681, décédé le 30 05 1685. Les baptêmes de ses 3 enfants ne révèlent rien sur son métier. Ledit Jean ayant eu un fils, lui même prénommé Jean, baptisé le 23 04 1681, dont on ne connaît la profession, ni même le devenir.

Dernière modification par l'Errant (23-06-18 09:21:10)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#4 23-06-18 05:33:55

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

Je vous des cartiers partout !

Ca doit pouvoir s'expliquer par le fait que depuis 6 mois, quotidiennement, de jour et souvent de nuit, je parcours des milliers d'actes pour tenter d'en trouver...

Bon, malgré mes errances, je pense (je mets des réserves maintenant wink) enfin avoir identifié un graveur en bois, témoin du mariage d'un maître carter. Je suppose que c'est un graveur de moules de cartes, car j'ai identifié sur la même période, un autre personnage, portant le même patronyme, qui lui est cartier (je pense... là encore smile, que ce sont 2 frères ?).

Comme je n'ai pas encore fait les actes de naissance de ces années là (1670/1690), je n'ai pas d'autres éléments. Il faudra donc attendre pour valider.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#5 24-06-18 09:29:30

Philippe
Membre Pape
Date d'inscription: 15-03-17
Messages: 29

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

l'Errant a écrit:

Donc je résume : nous avons un autre Jean DODAL, de Chasselay, dont on ne connaît le métier, marié le 23 04 1681, décédé le 30 05 1685. Les baptêmes de ses 3 enfants ne révèlent rien sur son métier. Ledit Jean ayant eu un fils, lui même prénommé Jean, baptisé le 23 04 1681, dont on ne connaît la profession, ni même le devenir.

Mais si on le connaît !!

Jean s'est uni le 14 février 1719 à Virginie Joanard à Chasselay. Il est le trisaïeul d'Etienne Dodat, pâtissier dont une carte postale montre la devanture sur un immeuble ancien de la Place Confort, exactement au n°58 de la Rue Centrale (pour plus de détails voir mes messages à partir d'ici : http://www.traditiontarot.com/viewtopic … 929#p13929).

https://farm2.staticflickr.com/1765/42259663344_0f222c91c7_b.jpg14-2-1719 Chasselay Jean Dodat & Virginie Joanard by PhilBeDaN, sur Flickr

On peut constater que contrairement à son homonyme cartier, il est capable d'apposer sa signature.

Quant à leur profession, on peut raisonnablement faire l'hypothèse qu'ils étaient tous plus ou moins dans les métiers de bouche. Une autre branche de ces Dodat de Chasselay montre des bouchers de père en fils et parmi eux François Dodat, né en 1784 à Chasselay, qui fera fortune dans la charcuterie à Paris. Devenu millionnaire, ce personnage à la César Birotteau fait édifier sous la Restauration et avec le concours d'un autre charcutier enrichi Véro un luxueux passage près du Palais Royal. L'histoire peut en être consultée ici : http://pietondeparis.canalblog.com/arch … 55618.html

https://farm1.staticflickr.com/879/28109696797_946ac4b28b_z.jpgGalerie Véro-Dodat 2 by PhilBeDaN, sur Flickr

https://farm2.staticflickr.com/1796/28109696547_c28474d86b_b.jpgGalerie Véro-Dodat 1 by PhilBeDaN, sur Flickr

Dernière modification par Philippe (24-06-18 11:19:04)

Hors ligne

 

#6 24-06-18 09:55:39

Philippe
Membre Pape
Date d'inscription: 15-03-17
Messages: 29

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

l'Errant a écrit:

Bon, malgré mes errances, je pense (je mets des réserves maintenant wink) enfin avoir identifié un graveur en bois, témoin du mariage d'un maître carter. Je suppose que c'est un graveur de moules de cartes, car j'ai identifié sur la même période, un autre personnage, portant le même patronyme, qui lui est cartier (je pense... là encore smile, que ce sont 2 frères ?).
.

Oui c'est son frère, c'est explicitement mentionné :

https://farm2.staticflickr.com/1776/28109801477_0cafde2355_o.jpg28-11-1675 StN Jacques margeride constantin frère guillaume margeride valentin cartier témoin by PhilBeDaN, sur Flickr

Ce qui n'a jamais été trouvé, bien que nous sachions le nom de l'épouse, c'est l'acte de mariage de Guillaume. Puisque vous passez votre temps à déchiffrer des milliers d'actes, vous serez peut-être plus chanceux que je ne l'ai été concernant ce mariage dont on se demande bien pourquoi il a disparu (je me pose la même question au sujet du fil sur la Papesse de Payen d'ailleurs).

Dernière modification par Philippe (24-06-18 11:20:16)

Hors ligne

 

#7 24-06-18 10:20:32

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

Philippe a écrit:

l'Errant a écrit:

Donc je résume : nous avons un autre Jean DODAL, de Chasselay, dont on ne connaît le métier, marié le 23 04 1681, décédé le 30 05 1685. Les baptêmes de ses 3 enfants ne révèlent rien sur son métier. Ledit Jean ayant eu un fils, lui même prénommé Jean, baptisé le 23 04 1681, dont on ne connaît la profession, ni même le devenir.

Mais si on le connaît !!

Jean s'est uni le 14 février 1719 à Virginie Joanard à Chasselay. Il est le trisaïeul d'Etienne Dodat, pâtissier dont une carte postale montre la devanture sur un immeuble ancien de la Place Confort, exactement au n°58 de la Rue Centrale (pour plus de détails voir mes messages à partir d'ici : http://www.traditiontarot.com/viewtopic … 929#p13929).

Quant à leur profession, on peut raisonnablement faire l'hypothèse qu'ils étaient tous plus ou moins dans les métiers de bouche. Une autre branche de ces Dodat de Chasselay montre des bouchers de père en fils et parmi eux François Dodat, né en 1784 à Chasselay, qui fera fortune dans la charcuterie à Paris. Devenu millionnaire, ce personnage à la César Birotteau fait édifier sous la Restauration et avec le concours d'un autre charcutier enrichi Véro un luxueux passage près du Palais Royal. L'histoire peut en être consultée ici : http://pietondeparis.canalblog.com/arch … 55618.html

Merci Philippe pour tes explications sur ce Dodal. Vu son métier, ça m'en bouche un coin wink que tu aies trouvé toutes ces informations. Bravo à toi.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#8 24-06-18 10:40:15

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: l'enigme du "double" DODAL/DODAT Jean

Philippe a écrit:

l'Errant a écrit:

Bon, malgré mes errances, je pense (je mets des réserves maintenant wink) enfin avoir identifié un graveur en bois, témoin du mariage d'un maître carter. Je suppose que c'est un graveur de moules de cartes, car j'ai identifié sur la même période, un autre personnage, portant le même patronyme, qui lui est cartier (je pense... là encore smile, que ce sont 2 frères ?).
.

Oui c'est son frère, c'est explicitement mentionné :

Ce qui n'a jamais été trouvé, c'est l'acte de mariage de Guillaume. Puisque vous passez votre temps à déchiffrer des milliers d'actes, vous serez peut-être plus chanceux que je ne l'ai été concernant ce mariage dont on se demande bien pourquoi il a disparu.

Et bien, comme je l'ai précisé, je ne suis pas encore rendu sur les actes de ces années là. J'ai fait des recherches succinctes quand j'ai "rencontré" Guillaume MARGERIDE, témoin du mariage de François GROSSET le 12 février 1686 à Lyon St Nizier (244/318).

J'ai regardé rapidement les tables pour tenter de l'identifier et aussi de trouver des MARGERIDE, et effectivement trouvé les actes de baptêmes de 3 enfants de Jacques. J'avais identifié sur les tables la date de son mariage avec Pernette CONSTANTIN, mais pas eu le temps de chercher l'acte. D'où ma supposition de fratrie avec Guillaume, ce que tu nous démontre par la copie de l'acte.

Comme je me suis concentré exclusivement sur la paroisse St Nizier, je risque de ne pas trouver le mariage de Guillaume pour la bonne raison que ce mariage peut avoir eu lieu dans la paroisse de son "éventuelle" épouse, comme de coutume. Je dis éventuelle épouse car je n'ai pas d'éléments laissant supposer qu'il est marié.

En ce qui concerne Jacques, il réside rue du bois (Dubois) - au chapeau d'argent en 1679
3 enfants relevés (il en existe peut-être d'autres) :  MARGERIDE Anne  (1679 -) MARGERIDE François  (1680 -) MARGERIDE Julien  (1682 -1689)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création