Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 06-06-13 18:55:48

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Bonjour à toutes et tous,

Je vous livre la critique du fac-similé de François Chosson 1736 qui vient juste de paraitre dans la revue The Playing car de l'I.P.C.S (International Playing Card Society).

J'en profite pour vous informer que cette honorable Société (dont je suis membre) tiendra sa convention annuelle en Suisse/ LaTour de Preitz sur le bord du Lac Léman du 20 au 22 Septembre 2013.
Une exposition intitulée: "Jeu et divination: le Tarot révélé" sera inaugurée sur place à cette occasion.
Avis aux amateurs.....

Salutations Marseillaises

Yves L.M

PS: La revue étant franco/anglaise pour les textes, j'ai traduit de l'anglais cette critique rédigée en anglais.



Tarot de Marseille François Chosson 1736

Un jeu de « Tarot de Marseille » fait par François Chosson, un cartier de Marseille est au Musée Blumenstein de Solothurn ou Soleure en Suisse.
Stuart Kaplan fut le premier à montrer quelques cartes dans le second volume de son Encyclopédie du Tarot (New York, 1986, p. 312).

Malheureusement, non seulement l’impression était mauvaise, mais les photos étaient quelque peu flous.
Cependant un détail ne peut pas nous échapper : Le deux de deniers montre une étrange date, que l’on peut lire comme « 1c72 ».
Cette date est manifestement erronée car cela n’a aucun sens d’y lire 1672 : François Chosson n’est pas connu avant 1734 (D’Allemagne) et 1736, quand il enregistra une enveloppe.
Il est enregistré jusqu’à 1756 (donc pas jusqu’à 1762).

Il n’y a aucun cartier portant ce nom avant lui, et son fils Guillaume Chosson fut actif de 1773 à 1809.
Enfin, le tarot de Chosson est un tarot de Marseille clairement de type II ; une variation qui n’est pas attestée avant 1700 (plus sur ce sujet dans un article à venir).

Yves Reynaud à qui nous devons une édition fac-similé du tarot de Madenié 1709 (également préservé en Suisse - également un type II - ainsi il semble que Reynaud se spécialise dans les Tarot de Marseille de Type II des musées Suisses…), vient juste de sortir un joli fac-similé du tarot de Chosson.
Cela s’est avéré une excellente idée. A présent nous pouvons examiner de près les cartes et les apprécier.
Il devient alors clair que le graveur est un homme d’expérience – les visages sont bien dessinés, les ondulations des cheveux sont bien restituées, les corps sont proportionnés, les mains joliment exécutées, il est également bon en orthographe – Étonnamment ses légendes sont toutes correctement écrites, et les lettres sont gravées avec soin ayant même des pleins et déliés ! Ses initiales GS, également bien formées, sont visibles sur le deux de Coupes.

Malgré que François Chosson se soit revendiqué comme « cartier et graveur » sur son enveloppe (fournie avec à-propos avec l’ensemble du fac-similé) pour « CATES FINES » (sic), il n’est de toute évidence pas le graveur du tarot qui porte son nom.
Il a certainement acheté les moules de bois d’un ancien possesseur dont il a remplacé le nom par le sien.
Donc ce tarot fut probablement fait avant que François Chosson démarre son activité en 1734.

Qui était son premier concepteur demeure une énigme.

Tarot de Marseille François Chosson 1736 (sic)
de Tarot de Marseille Héritage
http://tarot-de-marseille-heritage.com/index.html
Prix : 40 € Port compris. Un bon investissement.
(Passé en revue par Thierry Depaulis)

Source: Revue The Playing-card Volume 41, N°. 4 Avril - Juin 2013


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#2 06-06-13 21:24:39

Sesame
Membre Sans Nom
Lieu: Paris
Date d'inscription: 14-12-08
Messages: 246

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Yves Le Marseillais a écrit:

...
Cela s’est avéré une excellente idée.
...

Bonjour Yves,

Oui c'est vraiment une excellente idée et on est bien content pour le futur Burdel.

A ce propos, dans l'édition du Court de Gébelin commentée par JM Lhôte (Berg éditeur), il y a des reproductions d'un Jacques Burdel (début XIX, avec un XIII fauchant de droite à gauche).
Est-ce un fils de Claude Burdel ? D'après le Kaplan il était aussi de Fribourg.

J'espère que ton livre sur les Cartiers avance.

A bientôt sur ce forum (un peu endormi).
Sésame

ps : petite remarque à propos de ton site: dans la galerie historique, les dos du Tourcaty et de l'Arnoux et Amphoux sont identiques, il doit y avoir un petit problème de lien.

Dernière modification par Sesame (06-06-13 21:28:33)

Hors ligne

 

#3 06-06-13 22:35:41

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Sesame a écrit:

Yves Le Marseillais a écrit:

...
Cela s’est avéré une excellente idée.
...

Bonjour Yves,

Oui c'est vraiment une excellente idée et on est bien content pour le futur Burdel.

A ce propos, dans l'édition du Court de Gébelin commentée par JM Lhôte (Berg éditeur), il y a des reproductions d'un Jacques Burdel (début XIX, avec un XIII fauchant de droite à gauche).
Est-ce un fils de Claude Burdel ? D'après le Kaplan il était aussi de Fribourg.

J'espère que ton livre sur les Cartiers avance.

A bientôt sur ce forum (un peu endormi).
Sésame

ps : petite remarque à propos de ton site: dans la galerie historique, les dos du Tourcaty et de l'Arnoux et Amphoux sont identiques, il doit y avoir un petit problème de lien.

Bonsoir Sésame,

Quelques réponses:

Jacques Burdel était effectivement un des fils de Claude Burdel. Je confirme.

Dos des Tourcaty et Arnoux & Amphoux: Les deux tarots ont le même dos (dessin et couleur).
Ceci dis, j'ai vérifié, Wilfried a copié le dos du Tourcaty et l'a mis à la place du dos du Arnoux & Amphoux.
Cela ne change rien sur le principe mais ta remarque est très juste.

Je lui dirait la prochaine fois que l'on se voit pour le faire un peu râler.... et lui montrer que des personnes s'intéresse aux détails ha ha !!

Mon livre avance à un train de sénateur mais je vérifie mes infos et fabriquer des fac-similés est un "business" sérieux qui nécessite du temps et de multiples démarches.
Dans deux, trois ans je serai (j'espère... ! avec le Hollandais rien n'est sur car il gère comme un comptable et non un politique et encore moins un homme de Gôche); je serai dis je, à la Retraite... enfin la Vraie Vie pourra prendre toute son ampleur:

Faire des fac-similés
Écrire un livre (le terminer en fait)
Voyager plus facilement.
Cultiver mon potager plus longuement.
Marcher
Écumer les Musées prévus.
Faire des voyages aux USA (N.Y et San Francisco minimum) et au Japon. Plus l'Argentine je pense.

Liste non exhaustive bien sur.....

Je vais récupérer la critique de T. Depaullis du Madenié et vous la traduire également sous peu au fait.

C'est vrai que le Forum pique un peu une ronflette en ce moment mais quelques piques vont peut être réveiller les assoupies... !!

DEBOUT LA DEDANS !!!

wink)))))

Yves


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#4 31-10-13 19:58:46

Saphir
Membre Ermite
Date d'inscription: 18-10-13
Messages: 104

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Bonsoir Yves,

Le choix de le rééditer est-il lié à une préférence de votre part ou ce Tarot de Chosson
a-t-il des particularités étranges qui le différencie particulièrement, dans les cartes
numérales ou les honneurs notamment (qu'on ne peut les voir dans la galerie) ?

Merci pour vos réponses.

Hors ligne

 

#5 31-10-13 21:02:17

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Bonsoir Saphir et tout le monde,

Faire un fac-similé du Chosson est avant tout un choix esthétique personnel. Comme tous les Tarots que je réédite.

Ce Tarot est très classique dans sa facture et il est plus une référence qu'un Tarot dérivé comme certains Tarots historiques.
Mais j'ai appris à me méfier de mon propre regard sur les cartes et il faut vraiment les comparer minutieusement pour parfois se rendre compte que des détails apparemment mineurs sont en fait des ruptures importantes dans le canon.
Donc je n'ai rien vu de spécial dans le Chosson..... Mais je vous laisse le plaisir des découvertes que chacun peut faire en mettant cote à cote plusieurs Tarots anciens.

En fait je suis la tête dans le guidon depuis deux ans et je trie des cartes tous les jours pour éviter les défauts de fabrications (cela arrive).
Donc je connais par cœur le dessin du Madenié et du Chosson mais c'est plutôt instinctif à force de regarder.
Un peu comme en Numérologie ou l'on arrive à deviner les nombres d'une personne en la voyant ou en voyant le prénom plus le nom.
Le cerveau va plus vite que la conscience et c'est normal.

Et pour le Chosson, il n'existe qu'un seul exemplaire au monde et donc il fallait absolument préserver ce Tarot.

Cordialement.

Yves LM


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#6 25-12-14 21:23:15

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Marseille 25 Décembre 2014

Bonsoir à tous les amateurs et passionnés du Tarot,

Une info rapide pour vous dire que que le fac-similé de François CHOSSON 1736 est presque épuisé....

Tout ceux qui ont besoin d'un exemplaire de sauvegarde sont invité à réagir rapidement car je ne serai pas/plus en mesure de le rééditer avant un bon moment vu que mes prévisions d'édition sont remplies pour les quatre prochaines années.

Profitez bien de ces dernières journées de 2014 et attendez vous à une année 2015 chargée !

Salutations de Marseille City Capitale of Tarot
France
Old €UROPE

Yves Le Marseillais


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#7 24-02-17 16:06:34

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

J'ai fait quelques recherches généalogiques qui me paraissent fort intéressantes sur François CHOSSON.
J'ai en particulier retrouvé la lignée paternelle.
Il n'est, ou ne devient Marseillais que vers 1729, date à laquelle il se marie à St FERREOL (13). Mais il n'est pas né à cet endroit !!
En fait il vient de la même région que celle où l'on retrouve les Carrajat, Bouvard etc.. Pour tout dire il est né à 35 km du lieu de naissance de l'épouse de Claude François CARRAJAT.

Le temps de trouver les actes des membres de la famille et je vous en dirai plus.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#8 24-02-17 19:25:39

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

l'Errant a écrit:

J'ai fait quelques recherches généalogiques qui me paraissent fort intéressantes sur François CHOSSON.
J'ai en particulier retrouvé la lignée paternelle.
Il n'est, ou ne devient Marseillais que vers 1729, date à laquelle il se marie à St FERREOL (13). Mais il n'est pas né à cet endroit !!
En fait il vient de la même région que celle où l'on retrouve les Carrajat, Bouvard etc.. Pour tout dire il est né à 35 km du lieu de naissance de l'épouse de Claude François CARRAJAT.

Le temps de trouver les actes des membres de la famille et je vous en dirai plus.

Bonsoir L'Errant,

Toute infos sur Chosson m'intéresse et moi aussi j'ai trouvé que comme Cheminade et..... Conver, il faut chercher dans le Dauphinois entre Roman sur Isère et Grenoble plus exactement.

Cette région était un gisement de cartiers et de graveurs.

Bien cordialement;

Yves L.M


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#9 25-02-17 07:50:16

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Tout à fait Yves. Même les cartiers trouvés sur Chambéry ont des souches familiales dans l'Isére.

CHOSSON y est né, précisément à Saint-Bonnet-de-Chavagne. Malheureusement son acte de naissance ne se trouve pas dans les archives en ligne, bien qu'on y trouve sa fratrie (2 frères et une soeur). Il y en a peut-être d'autres, mais des lacunes dans les actes ne permettent pas de le savoir. De plus le curé de St Bonnet étant invalide, certains baptêmes se sont faits à St Lattier, commune voisine. Mais je n'y ai pas trouvé François.

Je ne parviens pas à identifier la profession de son père, Claude. Ni son acte de mariage, ni celui de son décès ne font état de son métier. Il est décédé très âgé : 83 ans !! Il ne devait bien sûr plus être en activité. Je n'ai pas la date ni l'acte de décès de son épouse qui aurait pu nous en dire plus. C'est bien dommage. Les actes de naissance de ses enfants non plus. Je poursuis mes recherches.

Il paraît évident que si François a exercé à Marseille, il a utilisé un moule ancien comme tu le soulignes, réalisé probablement dans l'Isère. Le graveur, une fois encore demande à être identifié.

Je pense que M. CAMOIN dit une grosse bêtise quand il prétend :

Il s’agit là du plus vieux jeu de Tarot de Marseille connu ayant été fabriqué à Marseille.
Le Tarot de François Chosson était officellement classé par les historiens comme étant d’origine inconnue. Grâce à des documents appartenant à mon grand-père, j’ai pu démontrer en 2001 sur un forum américain composé des meilleurs historiens du Tarot qu’il s’agissait d’un jeu de Tarot qui avait été fabriqué à Marseille.
Il s’agit là d’une révélation d’importance car la date qui inscrite sur le Deux de Deniers indique 1672, ce qui en fait le plus vieux jeu de Tarot de Marseille connu ayant été fabriqué à Marseille.
La date du plus ancien jeu de Tarot de Marseille fabriqué à Marseille fut même reculée jusqu’en 1608 grâce à mon intervention et suite aux déductions ultérieures du professeur Robert O’Neill. Elle était auparavant fixée à 1760. Cela fait tout de même près de deux siècles de différence et l’écart de datation entre les plus vieux jeux de tarots italiens et marseillais est donc considérablement écourté.
Une polémique a eu lieu sur ce thème et certains ont émis l’hypothèse que François Chosson avait fait une erreur en gravant la date. Il s’agirait en fait de 1762. Rien n’est plus faux. Ayant moi-même dessiné un jeu de Tarot de 78 cartes durant deux années entières et connaissant la minutie qu’il faut pour mener à bien une telle tâche, je peux témoigner du fait qu’il est absolument impossible qu’un graveur qui a passé tant de temps et autant de minutie pour graver un jeu aussi beau que le François Chosson ait pu faire une erreur au moment de graver son nom et sa date. C’est absolument impossible.
Le jeu de Tarot de Marseille de François Chosson date donc bien de 1672 et cela remet en question l’Histoire du Tarot toute entière.
Philippe Camoin


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#10 25-02-17 08:19:26

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Yves, voici une autre information qui peut t'intéresser :

Tu connais l'activité de cartier à Marseille du fils de François, Guillaume CHOSSON. Mais j'ai aussi trouvé une fille, Magdelaine, qui s'est mariée le 27 août 1747 à Marseille, avec un certain Etienne LIONNET, qu'on retrouve en tant que fabricant de cartes à jouer à Montpellier !

Pour l'instant je rame pour accéder aux archives des Bouches du Rhône. Quand j'aurai découvert la clé d'entrée, je récupérerai les actes d'état civil, et pourquoi pas les actes notariés, tant pour François que pour ses enfants.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#11 25-02-17 08:34:18

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Yves, à tout hasard, aurais-tu le livre écrit par Thierry Depaulis "Cartes et cartiers dans les anciens Etats de Savoie" ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#12 25-02-17 10:42:39

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

l'Errant a écrit:

Yves, à tout hasard, aurais-tu le livre écrit par Thierry Depaulis "Cartes et cartiers dans les anciens Etats de Savoie" ?

Bonjour l'Errant,

oui je l'ai (il est épuisé d'ailleurs).

Il est très riche en information de première main comme tout ce que fait Thierry Depaulis.

Je connaissais les informations que tu as retrouvé mais il est bon de vérifier ensemble car un détail peut avoir été oublié.

A présent on peut être sur que Philippe Tourrasse (surnommé Philippe Camoin) s'est beaucoup trompé:

François Chosson n'est pas Marseillais d'origine (comme beaucoup de personne même actuellement).

François Chosson n'as pas gravé ce tarot

Il a juste ajouté une pièce de bois avec son nom CHOSSON à la place de celui du cartier d'origine.

Le cartier d'origine reste inconnu.

Comme le graveur.

Il a bien été Maitre cartier à Marseille par contre comme P. Cheminade et N. Conver deux cartiers comme lui originaires du Dauphinois/Isère.

Ce n'est pas grave et cela éclaire la situation des cartiers à Marseille en particulier.

Claude Burdel lui aussi quitta sa région Lyonnaise pour émigrer en Suisse à Fribourg.

La vie c'est le mouvement....

Dans l'attente d'autres informations passez un bon week end: Ici à Marseille il fait soleil !

Yves L.M


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#13 25-02-17 14:40:09

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Merci Yves,

J'ai en effet cherché le livre de T. DEPAULIS mais ne l'ai pas trouvé. Si jamais tu le vois passer d'occasion parle-m'en. J'aimerais connaître la liste des cartiers qu'il a recensés sur cette région, qui est comme tu le dit, un berceau de cartiers au XVI et XVII siècle.

L'ouvrage comporte-t'il des représentations des tarots des BOUVARD ? Histoire de vérifier si CARRAJAT est reparti de ces bois.

Je poursuis ma recherche sur les CHOSSON, je te les donnerai pour recoupement.

En ce qui concerne Claude BURDEL, je pense d'après la patronyme, qu'il est originaire de l'Ain. Je chercherai ultérieurement ses données généalogiques.

A la Rochelle grand beau temps également aujourd'hui. Soleil à tous !


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#14 25-02-17 15:05:49

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

l'Errant a écrit:

Merci Yves,

J'ai en effet cherché le livre de T. DEPAULIS mais ne l'ai pas trouvé. Si jamais tu le vois passer d'occasion parle-m'en. J'aimerais connaître la liste des cartiers qu'il a recensés sur cette région, qui est comme tu le dit, un berceau de cartiers au XVI et XVII siècle.

L'ouvrage comporte-t'il des représentations des tarots des BOUVARD ? Histoire de vérifier si CARRAJAT est reparti de ces bois.

Je poursuis ma recherche sur les CHOSSON, je te les donnerai pour recoupement.

En ce qui concerne Claude BURDEL, je pense d'après la patronyme, qu'il est originaire de l'Ain. Je chercherai ultérieurement ses données généalogiques.

A la Rochelle grand beau temps également aujourd'hui. Soleil à tous !

Re bonjour,


Oui des photos en N/B de cartes des BOUVARD, Claude, BOUVARD Jean François et BOVARD Claude-Aymé et BOVARD Marc.
Avec les lieux, musées ou s'en trouvent d'autres.

La monographie fait 88 pages.

Pour Claude BURDEL il est né à ANSES près de Villefranche sur Saône à 25 km Nord de Lyon.
Son père était Forgeron.

Il faudrait que je fasse une copie.

Yves


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#15 25-02-17 19:13:22

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

J'ai retrouvé après quelques recherches succinctes (je n'ai pas encore vérifié les actes - il peut donc y avoir des erreurs) :

- Claude BURDEL, fils de Charles - maréchal - et Marguerite PORCHET né le 14 novembre 1727 - Anse - Décédé le 16 mars 1769 - Maréchal à Anse

- Claude BURDEL, fils de Charles - Maître maréchal - et de Catherine PERROUD  né le 7 octobre 1709 - Anse, Décédé le 15 mai 1769 - Anse - Maître maréchal

Apparemment ce ne sont pas les bons mais je n'ai rien d'autre. Aurais-tu une année de naissance, même approximative ?

Sinon, ce serait vraiment génial si tu pouvais scanner en PDF la monographie de DEPAULIS.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#16 25-02-17 19:52:20

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

l'Errant a écrit:

J'ai retrouvé après quelques recherches succinctes (je n'ai pas encore vérifié les actes - il peut donc y avoir des erreurs) :

- Claude BURDEL, fils de Charles - maréchal - et Marguerite PORCHET né le 14 novembre 1727 - Anse - Décédé le 16 mars 1769 - Maréchal à Anse

- Claude BURDEL, fils de Charles - Maître maréchal - et de Catherine PERROUD  né le 7 octobre 1709 - Anse, Décédé le 15 mai 1769 - Anse - Maître maréchal

Apparemment ce ne sont pas les bons mais je n'ai rien d'autre. Aurais-tu une année de naissance, même approximative ?

Sinon, ce serait vraiment génial si tu pouvais scanner en PDF la monographie de DEPAULIS.

Bonsoir,

Les infos principales:

Claude Burdel  né le 14 novembre 1727 à Anse près de Villefranche-sur-Saône et décède à Fribourg/Suisse le 10 ou 11 août 1799 à l’âge de soixante douze ans.

Scanner en PDF il faudra que Wilfried me montre. C'est à faire c'est sur.

Cdt

Yves


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#17 25-02-17 21:05:19

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1626

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

ouvrage sacrement difficile à dégoter : même dans les excellentes bibliothèques parisiennes (y compris la très riche Bibliothèque Sainte Geneviève) ils ne l'ont point...
un scan serait en effet d'utilité publique... mais pour sûr, c'est du boulot...

Hors ligne

 

#18 26-02-17 05:45:00

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Claude BURDEL, fils de Charles - maréchal - et Marguerite PORCHET né le 14 novembre 1727 - Anse - n'est en effet pas décédé le 16 mars 1769 - L'acte de décès correspond à un Claude BURDEL âgé de 63 ans donc né vers 1706 ! La personne qui a recensé ces données sur un site de généalogie s'est complétement fourvoyée, et risque d'en tromper d'autres.Je vais lui signaler. Comme quoi il faut toujours vérifier...


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#19 27-02-17 09:22:23

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Je reviens à François CHOSSON.

Son acte de mariage avec Marie Elisabeth MOURIES à Marseille - St Ferreol - le 26 mai 1729, comme je le disais plus avant, ne donne aucune information sur la profession de son père.

On y apprend par contre, l'existence d'un contrat fait par acte du 26 avril derrière Me (Pierre) SIMON notaire de Chatte (38). Cet acte n'est pas numérisé, donc pas consultable en ligne. C'est bien dommage. Yves, est-ce que tu as connaissance du contenu de cet acte ?

Autre information sur 2 des témoins de François :
- Sr* George TESSIER marchand Cartier
- Laurent VOULANT papetier

* (je ne connais pas la signification de cette abréviation Sr, elle est appliqué à Claude, François CHOSSON et à Georges TESSIER -  Jamais pour ma part rencontré ceci hors les actes de Marseille)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#20 27-02-17 09:48:46

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1626

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

salut l'Errant
la contraction se fait souvent à l'intérieur du mot, paraît-il. Dr pour Docteur, Me pour Maître etc
Ici, il semble que ce soit le cas : Sr pour Sieur .

vu ici : http://www.histoire-genealogie.com/IMG/jpg/st.jpg

Hors ligne

 

#21 27-02-17 09:56:16

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Ben oui... Ca vient de m'arriver d'en haut lol, et pas eu le temps de poster avant, la Chèvre fut plus rapide big_smile


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#22 27-02-17 14:24:31

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 462

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

l'Errant a écrit:

Je reviens à François CHOSSON.

Son acte de mariage avec Marie Elisabeth MOURIES à Marseille - St Ferreol - le 26 mai 1729, comme je le disais plus avant, ne donne aucune information sur la profession de son père.

On y apprend par contre, l'existence d'un contrat fait par acte du 26 avril derrière Me (Pierre) SIMON notaire de Chatte (38). Cet acte n'est pas numérisé, donc pas consultable en ligne. C'est bien dommage. Yves, est-ce que tu as connaissance du contenu de cet acte ?

Autre information sur 2 des témoins de François :
- Sr* George TESSIER marchand Cartier
- Laurent VOULANT papetier

* (je ne connais pas la signification de cette abréviation Sr, elle est appliqué à Claude, François CHOSSON et à Georges TESSIER -  Jamais pour ma part rencontré ceci hors les actes de Marseille)

Bonjour l'Errant,

Je connais cet acte de mariage.
Rien pour le contrat chez ce notaire par contre.
L'abréviation pour Sieur est logique et usuelle.

Bien cordialement.

Yves


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#23 06-03-17 10:45:34

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

J'abandonne les recherches avec regret et avec un certain dépit... J'aurais surtout aimé découvrir la profession de Claude CHOSSON, père de François, mais les actes sont très succincts, en particulier sur les professions ne sont jamais indiquées.

Je poste à suivre les relevés généalogiques que j'ai pu faire, et les notes tirées des actes.

@ Yves : je pense que tu as également les actes que j'ai recueillis, mais n'hésite pas à me demander ce qui pourrait te faire défaut. Si jamais je les ai je te les passerai par messagerie perso.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#24 06-03-17 10:57:13

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Données généalogiques de :

CHOSSON, François
Profession : cartier
Naissance : (c) 1700 - Saint-Bonnet-de-Chavagne - pas d'actes entre 1692 et 1713 à St Bonnet - pas d'actes à Saint Lattier entre 1690 et 1700
Décès : 9.12.1773 (septante trois ans sur l'acte) - Marseille

Fils de CHOSSON, Claude ((c) 1651-1734) et de PAIN, Clauda (1658-> 1729)   

Mariage
26.5.1729 - Marseille
épouse : MOURIES, Marie Élisabeth

Bans à St HILAIRE DU ROSIER (38) diocèse de Vienne - curé SIMON - (SIMON (SIMOND) - qui est le curé de SAINT LATTIER en 1729 et aussi curé de SAINT HILAIRE DES ROSIERS

extraits de l'acte de Saint Ferreol (Marseille) :
Sr François CHAUSSON fils de Vr Claude et de Dame Clauda PIN du lieu de Pieriers diocèse de Vienne résident en cette ville
en présence de Vr Jean Jacques REY maître rotisseur authorisé de la procuration de Vr Claude CHAUSSON pour assister et consentir au présent mariage
par acte du 26 avril derrière Me (Pierre) SIMON notaire de Chatte et autres parents et témoins Savoir
- Sr George TESSIER marchand Cartier
- Laurent VOULANT papetier

ENFANTS
CHOSSON, Magdelaine
Naissance : ~ 1730
Mariage : 27.8.1747 - Marseille avec LIONNET, Etienne ((c) 1722-)

CHOSSON, Guillaume
Mariage : 14.2.1768 - Marseille avec MOURIES, Catherine


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#25 06-03-17 11:17:11

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Critique du fac-similé de François Chosson dans la Revue de l'I.P.C.S

Données généalogiques de :

CHOSSON, Claude

Naissance
(c) 1651 - Saint-Bonnet-de-Chavagne - pas d'AD en ligne avabt 1674

Décès
17.3.1734 - Saint-Bonnet-de-Chavagne - 83 ans

UNIONS
PAIN, Clauda (1658-> 1729)
Mariage : 16.11.1681 - Saint-Lattier

ENFANTS De l'union avec PAIN, Clauda, Claudine

CHOSSON, Antoine
Baptême : 1.4.1682 - Saint-Lattier
Mariage : 27.4.1717 - Saint-Lattier avec FERRAND, Claire
Décès : 7.2.1763 (80 ans) - Saint-Bonnet-de-Chavagne

CHOSSON, Marguerite
Naissance : 25.12.1683 - Saint-Bonnet-de-Chavagne
Mariage : 19.11.1712 - Saint-Hilaire-du-Rosier avec PAIN, Laurent (1689-1724)
Décès : 25.12.1751 (67 ans) - Saint-Lattier

CHOSSON, Antoine le Jeune
Naissance : 10.7.1689 - Saint-Bonnet-de-Chavagne
Mariage : 27.4.1717 - Saint-Lattier avec FERRAND, Claire
Décès : 7.2.1763 (73 ans) - Saint-Bonnet-de-Chavagne

CHOSSON, François
Naissance : (c) 1700 - Saint-Bonnet-de-Chavagne
Mariage : 26.5.1729 - Marseille avec MOURIES, Marie Élisabeth (-> 1773)
Décès : 9.12.1773 (73 ans) - Marseille
(2 enfants)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création