Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 20-03-17 15:37:02

Philippe
Membre Papesse
Date d'inscription: 15-03-17
Messages: 4

Une nouvelle thèse sur le tarot anonyme parisien

Bonjour à tous,

J'ai décidé de poursuivre ici en le précisant et le complétant ce que j'avais ébauché ailleurs au sujet des armoiries des deniers.

Je ne me suis penché sur ce tarot que très récemment, les informations présentées ne sauraient donc être considérées comme définitives et sont susceptibles d'être modifiées au cours d'un travail dont on ne peut à ce stade préjuger le résultat final.

J'ai dû m'écarter à plusieurs reprises des descriptions héraldiques faites par M. Popoff pour le catalogue d'exposition de T. Depaulis "Tarot, jeu et magie" et reprises par Stuart Kaplan dans le volume 2 de son encyclopédie.

L'hypothèse de départ est que les armoiries ne seraient pas choisies et disposées au hasard mais qu'au contraire leur répartition et leur agencement permettraient de les rapporter à des personnages, événements ou lieux en mesure de mieux révéler la véritable identité du tarot et de le dater plus justement.

Deux cartes, les 3 & 4 de deniers m'ont tout de suite semblé faire référence au règne de François Ier 1515-1547

https://c1.staticflickr.com/3/2854/33166860860_2040480cb8_c.jpg4et3d by PhilBeDaN, sur Flickr

Le blason 1 est celui du Dauphiné, apanage de l'héritier du royaume. François Ier avait justement trois fils :

- François duc de Bretagne (3) 1518-1536, Dauphin (1) qui décède au Château de Tournon en Ardèche après ce qu'on a cru à l'époque être un empoisonnement

- Henri 1519-1559  (futur Henri II) porte le blason du second fils de France : duc d'Orléans (4). Il devient Dauphin (1) et duc de Bretagne (3) en 1536.

https://c1.staticflickr.com/4/3739/33228052962_e3fc914dd0.jpgOrléans by PhilBeDaN, sur Flickr

- Charles 1522-1545 duc d'Angoulême (2) qui deviendra duc d'Orléans (4) en 1536.

https://c1.staticflickr.com/1/660/33001057970_bf98598c23.jpgCharles ap 1536 by PhilBeDaN, sur Flickr

Son blason porte la guivre des Visconti. Les trois frères sont deux fois les descendants de Valentina Visconti, l'épouse du 1er duc d'Orléans et la belle-soeur du roi dément Charles VI, celui-là même qu'Odette de Champdivers qui finira sa vie en Dauphiné divertissait avec des cartes à jouer :

- lignée maternelle : par Charles d'Orléans le célèbre poète qui vécut une grande partie de sa vie en captivité à Londres, son fils Louis XII et Claude de France.
- lignée paternelle : par Jean d'Orléans frère de Charles le poète, son fils Charles d'Angoulême 1459-1496 et François Ier.

C'est de cette aîeule que Louis XII et François Ier ont tiré leurs prétentions au duché de Milan.

https://c1.staticflickr.com/3/2811/33167480520_6a8d3cc11f.jpgOdette by PhilBeDaN, sur Flickr

Le 3 de deniers est le pendant féminin du 4 avec là aussi trois personnages représentés, trois reines, qui toutes ont un lien avec François Ier :

- sa fille Madeleine 1520-1537 mariée le 1er Janvier 1536 à Notre-Dame avec Jacques V Stuart roi d'Ecosse (5). Elle mourut de fièvre étique et est enterrée à Edimbourg

- sa seconde épouse Eleonore d'Autriche ou de Habsbourg 1498-1558, soeur aînée de Charles-Quint, unie à lui le 4 Juillet 1530 et qui était la veuve du riche roi Emmanuel Ier de Portugal (6) de 30 ans son aîné et dont elle eut deux enfants. Enterrée à l'Escurial.

- sa soeur enfin Marguerite 1492-1549, Reine de Navarre (7) (une Navarre amputée de sa partie espagnole) par son secod mariage avec Henri II d'Albret. Elle était écrivaine (l'Heptaméron), c'est aussi la grand-mère d'Henri IV.

Alors je sais que les armoiries représentées en 7 ne sont pas exactement celles de Marguerite mais celles de Philippe d'Evreux roi de Navarre de 1328 à 1343. J'ai suivi plusieurs pistes pour ce 3 de deniers faisant intervenir tantôt Isabelle de Portugal l'épouse du grand duc d'Occident, tantôt Beatrice de Portugal la mère de Philippe de Clèves présent au sacre de François Ier ou encore celle de Pierre de Rohan portant armes de Navarre et dont je reparlerai à propos du sacre de Charles VIII. Aucune ne permettait de relier de façon satisfaisante les trois armoiries à la fois. Ce qui me semble important est qu'il s'agisse des armes de Navarre.

Dernière modification par Philippe (12-04-17 13:39:12)

Hors ligne

 

#2 22-03-17 21:13:20

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1626

Re: Une nouvelle thèse sur le tarot anonyme parisien

C'est passionnant Philippe !!

Je ne veux pas te couper dans ton exposé, aussi je m'abstiens de commentaires... pour l'instant ! (je pourrai d'ailleurs couper celui-ci quand tu auras repris le fil de ta démonstration.)

Donc, pour l'instant, les Deniers de ce tarot semblent résolument pointer, via les armoiries strictement représentées (et non imaginées, comme un œil superficiel ou peu averti tel le mien pourrait le croire), sur le roi François Ier et sa famille proche...

Hors ligne

 

#3 22-03-17 21:35:54

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1595
Site web

Re: Une nouvelle thèse sur le tarot anonyme parisien

Vite, vite la suite ! big_smile Félicitations pour cette recherche très appliquée. Je suis ébahi, ça paraît si simple et rationnel quand c'est expliqué comme ça. Encore fallait-il penser non pas seulement à un souverain, mais à sa famille et ses alliances ! Je ferai comme Chèvre, je m'abstiendrai de te couper, mais je peux te dire que je serai un lecteur assidu et attentif.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#4 10-04-17 00:09:38

Philippe
Membre Papesse
Date d'inscription: 15-03-17
Messages: 4

Re: Une nouvelle thèse sur le tarot anonyme parisien

Merci pour vos encouragements smile

Cette recherche est inédite, elle demande donc du temps à la fois pour laisser mûrir la réflexion et recueillir la documentation nécessaire. J'essaierai de tenir le rythme d'un message toutes les trois semaines.

J'ai récemment trouvé un manuscrit qui contient sinon toutes, du moins un très grand nombre des armoiries représentées sur les deniers. Comme elles sont en couleurs, je les utiliserai pour illustrer mon propos.

MM. Depaulis & Popoff avaient remarqué la présence des armoiries des pairs du Royaume sur les 5, 6 et 7 de deniers. Il était intéressant de trouver de quel roi les cartes pouvaient décrire le sacre.

La cérémonie du sacre exigeait la présence de 12 pairs traditionnels, 6 ecclésiastiques et 6 laïcs. La symbolique du nombre n'est sans doute pas anodine mais la dénomination des pairies renvoyait aussi à l'époque des premiers sacres capétiens pendant laquelle le cérémonial s'était établi. A l'époque tardive des Valois certaines de ces pairies étaient éteintes, des grands féodaux pouvaient aussi avoir leurs raisons pour ne pas assister au sacre, dans ce cas d'autres nobles endossaient les rôles vacants, ils pouvaient même parfois être fait pairs uniquement pour le temps de la cérémonie.

Après étude des pairs ayant assisté les sacres de Louis XI, Louis XII, François Ier, Henri II, François II, Charles IX et Henri III, il m'a semblé que c'était l'avènement de Charles VIII (1470-1498) que les cartes décrivaient le mieux en ne laissant de côté aucune des personnalités présentes.

Cela eut lieu à Reims le 30 mai 1484, le roi allait avoir 14 ans un mois plus tard :

https://c1.staticflickr.com/3/2923/33554573500_f80d7842b2_z.jpgSacre de Charles VIII by PhilBeDaN, sur Flickr

Intéressons-nous d'abord aux pairs ecclésiastiques :

https://c1.staticflickr.com/4/3703/33809449301_866543e4d1_b.jpgPairs ecclésiastiques by PhilBeDaN, sur Flickr

L'archevêque-duc de Reims est Pierre de Laval de Montfort, le beau-frère du roi René d'Anjou. C'est lui qui sacre et couronne le roi.
L'évêque-duc de Langres est Jean d'Amboise. Il porte le sceptre.
L'évêque-duc de Laon est Charles de Luxembourg-Ligny. Lui porte la sainte ampoule.
L'évêque-comte de Châlons est Geoffroy Floreau de Saint-Géran. Il porte l'anneau royal.
L'évêque-comte de Noyon est Guillaume de Maraffin. C'est lui qui porte le baudrier.
L'évêque-comte de Beauvais est Jean de Bar. Lui présente la cotte d'armes.

Ici le manuscrit représente de manière erronée les armoiries de Châlons, alors que la carte est bien conforme.

Pour les 5 et 7 de deniers sont écrites en rouge les pairies laïques, en noir les noms des personnalités qui les représentent, en vert les noms de personne ou de lieux. On se rend compte aisément que chacun des 6 pairs est représenté dans son rôle et sa personne.

https://c1.staticflickr.com/3/2904/33097242244_d98fea7bd4_b.jpg7 de deniers by PhilBeDaN, sur Flickr

https://c1.staticflickr.com/3/2830/33097223444_9b19e2fa96_b.jpg5 de deniers by PhilBeDaN, sur Flickr

Louis d'Orléans (1462-1515 futur Louis XII) joue le rôle de duc de Bourgogne, il porte la couronne royale, ceint l'épée au roi et lui confère l'ordre de la chevalerie. Alors je sais bien que le lambel d'Orléans est absent sur le blason de la carte, il faut toutefois noter sur le pourtour de petits triangles que j'avais d'abord pris pour la bordure engrelée du duc de Berry décédé en 1472 mais qui sont bien plutôt les coquilles saint-jacques de l'ordre de Saint Michel (évidemment très simplifiées, nous n'avons pas affaire ici à un graveur de première grandeur). Louis d'Orléans est représenté avec les armes du roi qu'il sera par la suite.

https://c1.staticflickr.com/3/2901/33104655174_854c082efd.jpgLouis XII by PhilBeDaN, sur Flickr

René duc d'Alençon (1454-1492) joue le rôle de duc de Normandie. Il porte la première bannière carrée. Louis XI l'avait fait emprisonner, l'avènement du nouveau roi était une bonne nouvelle pour lui.

Pierre II de Bourbon, sieur de Beaujeu (1438-1503) joue le rôle de duc d'Aquitaine qui porte la seconde bannière carrée. Ce qu'il faut surtout retenir de lui c'est sa femme Anne de France (1461-1522) la fille de Louis XI. Une très forte personnalité, elle exerce avec son mari une régence de fait sinon de droit (les états-généraux de 1484 ne lui confient que l'éducation et le conseil du jeune roi). Devenue duchesse de Bourbon en 1488 elle tiendra une cour fastueuse à Moulins et se préoccupera entre autres de l'éducation des jeunes filles de la noblesse. Certaines théories prétendent qu'elle est la Dame à la Licorne.

François de Bourbon comte de Vendôme (1470-1495) n'est pas directement apparenté au précédent. Il joue le rôle de comte de Toulouse, lequel porte les éperons.  C'est aussi l'ancêtre direct par les mâles d'Henri IV.

Louis de Bourbon, Dauphin d'Auvergne (1406-1486) est l'oncle de Pierre de Beaujeu. Il joue le rôle de comte de Flandre qui porte l'épée royale. Il est le grand-père du connétable Charles III de Bourbon qui trahira François Ier, le combattra à Pavie et mourra lors du siège de Rome en 1527.

Philippe de Savoie, comte de Bresse (1438-1497) joue le rôle de comte de Champagne qui porte l'étendard de guerre. Ses armes ne sont pas représentées sur les cartes mais par son mariage avec Marguerite de Bourbon (1438-1483) il est le beau-frère de Pierre de Bourbon et en quelque sorte un membre de cette famille. Lui et sa femme sont aussi les grands-parents maternels de François Ier.

Jean II duc de Bourbon (1426-1488), le connétable malade cité dans la chronique du sacre plus haut, est le frère de Pierre et de Marguerite. C'est lui dont Anne de Beaujeu récupérera le titre en 1488.

Lors de ce sacre du dernier Valois direct, la dynastie à venir des Bourbons avait déjà bien pris ses marques.

Dernière modification par Philippe (12-04-17 13:40:05)

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création