Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 06-10-13 12:21:55

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Un extrait de l'introduction du livre GRAAL et TAROT de Yves DESMARES par  Jean Marie Mathonière

Quelques informations sur Jean Marie Mathonière ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Miche … ni%C3%A8re


Si j’ai moi-même consacré, il y a maintenant seize ans, un court ouvrage à la structure géométrique des arcanes et à certains aspects d’ordre ésotérique, mes recherches ultérieures, tant sur le tarot que sur d’autres sujets, m’ont amené à prendre beaucoup de recul vis-à-vis de la dimension occulte que l’on accorde à ce jeu.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai repris la plume pour produire un court article dans La Chaîne d’Union, où je dénonçais l’incohérence de certaines idées reçues quant à l’antiquité du tarot et certains décryptages – tout en attirant une nouvelle fois l’attention des chercheurs sur l’importance négligée de l’Art de mémoire dans la constitution de l’iconographie des arcanes et la structuration du jeu.

Ce n’est pas dire que sous son apparence de jeu, le tarot ne véhicule pas d’autres sens cachés, tout au contraire. Mais il me semble que le pluriel des sens cachés doit l’emporter sur un singulier trompeur - un sens caché – lequel induit l’idée qu’il s’agirait non seulement d’un sens unique mais surtout d’un sens pleinement cohérent.

L’étude de l’histoire du tarot et de l’évolution de son iconographie montre bien que, de toute évidence, quelles qu’aient pu être les intentions de ses créateurs, le jeu qui nous est parvenu notamment sous la forme du tarot dit «de Marseille» a subi, comme toute chose créée, des transformations. Si les unes peuvent être considérées comme des pertes quant à la compréhension qu’ont eue les imagiers du sens premier des symboles, d’autres sont en réalité des tentatives de «sur-symbolisation» qui résultent des modes du moment en ce qui concerne les doctrines ésotériques.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#2 06-10-13 12:36:50

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

suite...

Le premier, qui conditionne encore largement la majorité des études qui leur sont consacrées , est celui de la « kabbalisation » : les arcanes majeurs étant, d’un point de vue partiellement  erroné, au nombre de vingt - deux , les occultistes de la fin du XIXe siècle ont affecté à chacune l’une des vingt - deux lettres de l’alphabet hébraïque – celui-ci servant de
support à une part importante de la kabbale , l’une des formes de l’ésotérisme ju if . Or,  les doctrines kabbalistiques ne se réduisent pas à la problématique des permutations et valeurs numériques des lettres; et celles-ci dépendent fondamentalement des dix séphirots qui constituent le fondement de la cosmologie juive. Par ailleurs , s’il convient probablement de chercher dans la kabbale l’explication de certains aspects symboliques du tarot , il est nécessaire de tenir compte du fait que celui-ci ne s’est pas développé dans un milieu de kabbalistes juifs – lesquels se répartissaient en plusieurs écoles –, mais d’hermétistes chrétiens s’ inté ressant à celle-ci dans la perspective d’y trouver matière à mieux comprendre certains aspects de la tradition… chrétienne. Les textes qu’ils avaient à leur disposition , à partir de la fin du XVe siècle – soit sous la forme de traductions des écrits des kabbalistes juifs , soit, c’est plus fréquent , sous la forme d’écrits spéculant sur ce sujet –, sont souvent assez éloignés de la vision « puriste » que l’on peut aujourd’hui rencontrer dans les ouvrages savants qui ont été consacrés aux doctrines kabbalistiques… juives !


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#3 06-10-13 12:56:04

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Le second exemple de manipulation est celui des couleurs et de certains détails. Lorsqu’en 1949 Paul Marteau publie son ouvrage classique sur Le Tarot de Marseille, il fonde une grande partie de ses interprétations sur la couleur affectée à tel ou tel détail des arcanes. L’idée est séduisante, d’autant que le livre est bien écrit et d’une lecture agréable. De plus , ce tarot prétend être la copie fidèle de l’édition classique « du » Ma rseille , celle donnée en 1761 par Nicolas Convers… Mais il suffit de se reporter à quelques exemplaires de cette édition pour constater que non seulement les couleurs de l’édition Marteau/Grimaud ne les reproduisent aucunement, mais que de plus, comme c’est le cas pour la majorité des jeux anciens qui étaient coloriés au pochoir, les couleurs peuvent varier d’un exemplaire à un autre ! Conclusion : Paul Ma rteau « su r- symbolise » les arcanes du tarot à l’aide des couleurs, selon ses conceptions propres. Autre détail particulièrement révélateur de la manipulation , celui des deux dés présents sur la table du Bateleur : les combinaisons mathématiques de deux dés sont au nom bre de vingt et une, ce qui coïncide , par un de ces hasards « révélateurs » avec le nombre d’arcanes majeurs numérotés ! Mais cherchez les deux dés sur l’édition de 1761…


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#4 06-10-13 12:58:48

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

une partie de sa conclusion :

Ces quelques limites à l’exercice de décryptage étant posées , rien n’ interdit de cependant chercher dans le tarot les traces de sens cachés.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#5 06-10-13 14:39:04

Sesame
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 14-12-08
Messages: 268

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

l'Errant a écrit:

Un extrait de l'introduction du livre GRAAL et TAROT de Yves DESMARES par  Jean Marie Mathonière

... tout en attirant une nouvelle fois l’attention des chercheurs sur l’importance négligée de l’Art de mémoire dans la constitution de l’iconographie des arcanes et la structuration du jeu...

Merci L'Errant pour ce petit texte de JM Mathonière. C'est un des rares auteurs ayant abordé le Tarot sous son aspect Art de Mémoire.
On peut lire l'un de ses articles sur ce sujet méconnu :
Tarot et Art de Mémoire…ou l'art d'accommoder les symboles.

Hors ligne

 

#6 06-10-13 23:01:02

Mystavi
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 13-06-09
Messages: 218

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Bonjour à tous

C'est un très bon article qui a le mérite, dans leurs grandes lignes, de mettre les choses au clair. Spécialement en préambule où JM Mathonière dit :
" la lignée des occultistes du XIXe siècle qui voyaient dans ce jeu un héritage majeur de la philosophie secrète des sages de l'Antiquité, héritage intentionnellement mis à l'abri des profanes/profanateurs grâce à son apparence de simple jeu."

Je partage complètement ce point de vue avec une nuance supplémentaire. Il est possible que " la philosophie secrète des sages de l'antiquité" ait été intentionnellement mise à l'abri dans le tarot, mais bien plus je crois que cette Sagesse antique a été aussi révélée sous une forme apparemment simple - des images - à un grand nombre de personnes, ceux qui jouaient aux cartes. La nature de cette révélation était consciente, semi-consciente ou inconsciente, selon le degré de perception de chacun. L'ancien jeu de tarot était un moyen de communiquer cette Doctrine secrète, cette Sagesse antique à un public qui sans doute majoritairement ne savait pas lire. C'était en plus un moyen de communication sans dangers ; c'est un aspect important à prendre en compte.

Qu'en est-il aujourd'hui du tarot ?
Je citerais à nouveau JM Mathonière :
" Rabelais, dont on sait pourtant tout l'intérêt qu'il portait à l'hermétisme, se moquait déjà en son temps d'un auteur qui prétendait intégralement expliquer la symbolique des couleurs dans l'héraldique. Qu'aurait-il dit en voyant le tarot devenir un terrain vague où viennent s'amonceler pêle-mêle les pâles vestiges des traditions initiatiques et des religions exotiques ?"

Dans un récent article sur mon site éditions-sivilixi.com "Pourquoi les Mystères du tarot de Viéville ?" je m'interrogeais sur l'opportunité de créer un tarot moderne :
"Pour autant faudrait-il s’interdire de dessiner un tarot moderne ? Non, certes non, mais pour réussir une telle gageure – dépasser un tarot du niveau du Viéville ou du Sola Busca – il convient, au minimum, d’être conscient des écueils."

Hors ligne

 

#7 07-10-13 07:23:53

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Merci Sésame pour ce lien. Ce site est fort intéressant, je le connaissais pour y avoir cherché des informations dans le passé sur le compagnonage et y trouver de l'information sur le tarot et la symbolique des compagnons.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#8 07-10-13 08:09:39

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Bonjour Mystavi. Nous sommes beaucoup à être dans le questionnement sur l'origine des tarots... Quel message(s) contient-il, pourquoi, par qui a-t'il été créé ?

Si j'ai posté ces extraits c'est parce que je trouvais la position de JM MATHONIERE très claire au regard de la kabbalisation du tarot par les occultistes du XIXè siècle, qui ont influencé le regard qu'on a porté sur le tarot depuis leurs écrits sur le sujet. A noter d'ailleurs que trop souvent ce n'est plus directement sur le tarot que le regard de beaucoup s'est porté, mais sur les textes de ces ésotéristes.

Dans le dernier extrait JM MATHONIERE n'hésite pas à parler d'un second exemple de manipulation au regard du tarot réinterprété par Paul MARTEAU. Il a raison de le faire, ne voit-on pas écrit sur les boîtes du TDM de chez GRIMAUD : LE véritable tarot de Marseille !!! alors que l'on sait que P. MARTEAU a inclu par les couleurs et le des détails ses propres conceptions issues de sa formation de Franc Maçon. Ce faux "véritable" va-t'il nous apporter la vérité !? J'en doute.

Faut-il s'interdire de dessiner des tarots modernes ??? A cette question je répondrai : - dans quel but ?

S'agit-il de vouloir faire passer par l'image de nouveaux jeux des sur-symbolisations, des interprétation personnelles ? Car retrouver le(s) sens cachés est déjà une chose bien délicate puisque personne à ma connaisance n'est parvenu à le faire jusqu'à ce jour, et ensuite les transformer en une imagerie "modernisée" me paraît une gageure...

Si lon veut bien considérer qu'un Noblet ou un Dodal sont parfaits dans leur imperfection (calculée wink) c'est aussi prétentieux que de prétendre pouvoir faire une nouvelle Joconde.

Je ne nie pas que certaines créations ont attiré mon attention par leur esthétisme, que j'en ai d'ailleurs acquis quelques unes. Pour autant il ne me viendrait pas à l'idée de rechercher le sens initial du tarot dans une édition du Rider Waite, du Thot ou tout autre de facture récente.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#9 07-10-13 09:12:24

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

le rapprochement des lettres hébraïques et des cartes du Tarot m'intéresse tout particulièrement, mais je m'en sers d'une manière très peu "orthodoxe" (! puis-je me permettre ?).

C'est une façon assez ludique d'intégrer la signification des lettres, leur valeur numérique, leurs associations... elles sont tellement riches ... d'une profondeur inépuisable... tout comme le Tarot !

Etudier les arcanes, fouiller dans leurs dédales, leurs labyrinthes en même temps que les lettres hébraïques, me donne le tournis parfois, mais j'ai l'impression de me re-connecter à la conscience des "anciens" ; cette conscience que nous croyons avoir perdue, mais qui est en nous.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#10 07-10-13 10:29:11

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1657

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

l'Errant a écrit:

A noter d'ailleurs que trop souvent ce n'est plus directement sur le tarot que le regard de beaucoup s'est porté, mais sur les textes de ces ésotéristes.

J.-M. Mathonière a écrit:

Mais il me semble que le pluriel des sens cachés doit l’emporter sur un singulier trompeur - un sens caché – lequel induit l’idée qu’il s’agirait non seulement d’un sens unique mais surtout d’un sens pleinement cohérent.

Merci l'Errant. Je suis pleinement d'accord avec ces deux phrases. Cette citation de Mathonière que tu soulignes en gras, elle résume très sobrement mon propre point de vue, qui n'est pas toujours facile à défendre face à des personnes qui assènent que le tarot est ceci et certainement rien d'autre (ou si peu...). Or, faire cette accaparation, c'est amputer le tarot de toute sa richesse "polysémique", c'est à dire de tous ses sens possibles et simultanés... et empêcher les autres de trouver leur chemin.

Tu le sais , cette polysémie du tarot, c'est ma seule et unique conviction sur le tarot, celle sur laquelle je ne sais pas transiger... et c'est pourquoi il est si important que chaque personne puisse s'exprimer sur sa "propre" vision, et qu'on n'empêche personne de parler.

Je suis heureux que les propos de Mathonière que tu rapportes, et toi même, soulignent cela si justement... et je n'en suis pas surpris smile

"Additionnons au lieu de soustraire" comme dit Alain Jacobs. J'ajouterai volontiers : Multiplions au lieu de diviser...

... Avec vous les amis, c'est bien parti smile

Hors ligne

 

#11 07-10-13 11:23:03

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Merci, Chèvre!
Etre cité de son vivant... quel étrange sensation.
J'aime ton "Multiplions au lieu de diviser", "diviser" ayant deux acceptions possibles; les entendais-tu comme moi?

Il est vrai que ce que tu nommes la polysémie des Tarots (et j'insisterais pour ma part ici sur le pluriel du nom qui rappelle que le Tarot, en plus d'être multidimensionnel, est pluriel et évite peut-être l'écueil de la mise à plat, de l'uniformisation...des Tarots!) est importante, enrichissante le seul danger bon à rappeler étant que cette force/faiblesse des Tarots autorise tout mais permet aussi à quelques "initiés" (à quoi d'ailleurs? Et élus par qui?) de (re)vendre leurs secrets (seuls et uniques valables) à d'autres "profanes incapables" de le faire par eux-mêmes.

Liberté, oui mais prudence!

Dernière modification par Alain Jacobs (07-10-13 11:25:28)

Hors ligne

 

#12 07-10-13 13:52:44

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Je rapproche ce que je dis de ce que je lis dans le livre de l'exposition de 1984: "Tarot, jeu et magie", page 33:
"Il est difficile d'avoir des certitudes dans un domaine ou les allusions impalpables tiennent lieu de pièces à conviction,..."

Le tout à lire absolument, ici:
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6532698n

Quel belle surprise, quel beau cadeau pour celles et ceux n'ayant pas d'exemplaire physique.

Hors ligne

 

#13 08-10-13 00:39:01

Mystavi
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 13-06-09
Messages: 218

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Il est certain que créer aujourd'hui un tarot est une gageure tant les écueils sont nombreux. Le premier écueil est sans doute l'ego, le MOY du Viéville. Mais on peut se prendre à rêver.
C'est tellement une gageure qu'il devient tout à fait pertinent de se demander qui a bien pu créer de tels tarots !
L'arcane XVI du Viéville, du Paris, du Dodal de la tradition de Marseille, l'arcane XX Nenbroto du Sola Busca, sont autant de variantes magnifiques, de visions différentes d'un arcane. Je rêve d'en trouver d'autres versions encore qui amènent une vision toujours renouvelée. Maintenant, s'il est vain de vouloir repeindre la Joconde, la peinture ne s'est pas arrêtée à Léonard de Vinci. Où commence et où s'arrête le tarot ? Le tarot, la Rota, comme reflet du Grand Monde, n'a peut-être ni commencement ni fin.
Il ne faut pas s'interdire non plus, même au risque de se tromper, de formuler des hypothèses sur l'origine du tarot, sur son but...s'il y en a un. Ce dont personnellement je ne doute pas.
Sans hypothèses il n'y a pas de chercheurs.

Hors ligne

 

#14 08-10-13 06:12:33

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Mystavi, je te rejoins sur bien des aspects. Comme tu le dis bien, la peinture ne s'est pas arrêtée à Léonard de Vinci et autres génies de cette époque, que j'admire dans leur perfection mais qui ne sont au demeurant pas les artistes qui m'inspirent le plus. Fort heureusement elle avait commencé bien avant - certaines peintures rupestres sont d'une beauté stupéfiante - et s'est poursuivie au cours des siècles avec des artistes tout aussi merveilleux.

La peinture a été une passion de 50 ans de vie.. je suis donc là sur un terrain glissant et ce que j'en dis relève d'un point de vue tout à fait personnel. Quand je sortais d'un musée je me disais : mais à quoi bon peindre, tu n'atteindras jamais la sensibilité, la beauté etc.. de ce que tu viens de voir. Et bien souvent 48 heures plus tard j'étais devant un chassis avec une envie irresistible de peindre big_smile:

Quand j'ai rencontré le tarot l'envie m'a là-aussi gagnée, ça me taraudait de faire mon propre tarot... Et puis j'y ai renoncé, tout du moins sous la fome d'un tarot "structuré", en 22 arcanes distinctes. Dire que le tarot n'a pas été la source de certaines de mes dernières toiles serait mensonge toutefois. Mais je voulais le faire sans en être l'acteur, justement pour ne pas entrer dans le piège de la sur-symbolisation évoquée plus haut, ou plus simplement pour ne pas y incorporer ma propre interprétation. Alors j'ai abandonné la technique et les outils du peintre, pinceaux ou couteau, pour laisser la matière s'exprimer seule et prendre forme. Je ne faisait qu' "accompagner", ça été ma façon d'évincer cet écueil dont tu parles, l'ego.

Je veux préciser que mon point de vue, que j'ai exprimé par l'image de la Joconde, ne sous entendait pas couper court à la créativité. Je m'interroge seulement de savoir si l'on peut créer un tarot à la manière de ses créateurs sans en connaître les fondements (je ne parle pas technique, mais intentions), auquel cas on en serait les copistes non initiés - ce à quoi J.C. FLORNOY faisait référence pour les jeux qui nous sont parvenus postérieurement aux Payen/Dodal/Noblet ou autre Viéville.

Mais si d'aventure il s'agit de créer un ensemble de cartes dans un style différent, disons artistique, doit-on encore l'appeler Tarot ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#15 08-10-13 07:53:44

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1747
Site web

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

Au sujet de ces créations contemporaines inspirées des TDM j'ai découvert par le post d'Alain Jacobs dédié à Bertrand, un lien vers le TDM MMXI de Paulo Robredo. Au vu des photos présentées je suis fortement attiré par ce jeu, mais je n'ai aucune idée de la facture des cartes. Certains d'entre vous l'ont-ils en leur possession et pourraient-ils faire un commentaire ?

De même certains ont-ils le Dodal fait par lui ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#16 08-10-13 09:24:35

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1657

Re: la vision d'un spécialiste du compagnonnage sur le tarot de Marseille

je n'ai ni son Dodal ni son "Conver". C'est vrai que les images donnent envie de les avoir en main !

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création