Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 15-02-10 07:05:00

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Gnose

Bonjour à vous,

Je recopie des passages issus du "Manifeste la nouvelle gnose" de Abellio... Je pense que ça pourra éclairer ceux qui s'interrogent sur le temps et sur l'affirmation de Tchalaï qui dit que le Tarot rayonne du futur... Ainsi que sur la rénovation de la science à venir (qui selon moi va prendre un essort continûment magico-initiatique, reprendre le chemin du Qualitatif après (et même pendant) avoir intégré la douleur généreuse du Kâli-Yuga... Âge de Kâli qui culmine avec une "rénovation par le feu"... Apocalyptik connexion)... Je ne souhaite pas spécialement entamer un débat, ce ne sont pas vérités mais des outils (intellos) dont l'utilisation est hautement mutagène... Je ne souhaite pas non plus débattre sur la "légitimité" gnostique d'utiliser les logiques de l'intellect pour précipiter les événements... Pour la gnose, la Connaissance est bien une connaissance POETIQUE, et à ce titre le Réel est langage de partout... Le mental est un outil qui doit être purifié et peut permettre l'appréhension de langages, et donc de sens. Aucune connaissance n'est "vraie" mais seulement poétique... La vérité est empirique, elle se voit (c'est la racine "ved" de Véda signifie "vision") comme un cercle, mais la mise en mots est une comme une approximation polygonale du cercle par la multiplicité, qui se spiritualise à mesure que le nombre d'angles des polygones augmente dans la Quantité... La multiplicité indéfinie va de pair avec un processus de retour vers l'Unité, sans pour autant s'y résoudre (l'Unité est la "limite" de la suite des polygones, et ce caractère "limitant" lui donne un aspect transcendant par rapport aux polygones... Un polygone, aussi "dilué" soit-il, ne sera jamais un cercle)

*

Fred Hoyle soutient la thèse de la panspermie, selon laquelle la "vie" ne serait pas née spécialement sur la Terre mais serait originaire de l'espace. En outre, pour lui comme pour Jean, l'univers ne serait pas un simple processus mécanique, mais une intelligence universelle y serait à l'oeuvre en sens inverse de la marche du temps et que nous ne pourrions situer, en tant qu'hommes, que dans un futur infini : "si les événements pouvaient interagir non seulement du passé vers le futur mais aussi du futur vers le passé, le problème apparemment insoluble de l'incertitude quantique serait résolu. La matière vivante, au lieu de se désorganiser de plus en plus, recevrait des signaux quantiques en provenance de l'avenir - l'information nécessaire à son développement. L'Univers ne serait pas condamné au hasard et au déclin, c'est au contraire l'inverse qui se produirait"... Enfin et surtout, cette conception a le grand mérite de contredire la théorie objectiviste naïve du "big-bang originel", c'est à dire de l'explosion d'un "atome primitif" où se serait trouvée concentrée au commencement des temps toute la matière du monde, théorie accréditée par presque tous les savants actuels. Pour tout gnostique, cette notion d'une "origine des temps est dénuée de sens, dans la sphère de la structure absolue, il n'y a ni origine ni fin, sauf par l'émergence du Moi transcendental, mais celle-ci est intemporelle, et toutes les notions d'avant et d'après, d'en- deçà et d'en-delà sont relativisées dans une perpétuelle néoténie.

De nombreux ordres de fait aujourd'hui corroborer toutes ces vues, et seule une prudence "scientifique" bien compréhensible vient empêcher de pousser leur interprétation jusqu'à la formulation précise, dans l'absolu, de l'interdépendance globale. L'abondance des théories cosmologiques (Einstein-de Sitter, Milne, Hoyle) est une premier signe : il est vrai que ces théories restent contradictoires entre elles et que rien, dans la théorie quantique actuelle, ne permet même de trancher entre les thèse d'Einstein de Mach sur l'espace-temps. Egalement significative, en théorie de systèmes et en biologie, l'utilisation des systèmes "ouverts" par opposition aux systèmes "clos" de la physique classique, mais ce pluriel en relativise la portée.

La multiplicité n'est pas maitrisée, mais la science actuelle s'ouvre cependant de plus en plus au qualitatif, qu'on pourrait penser réservé à l'hémisphère du Haut : on le constate notamment dans le développement actuel de la topologie. En micro-physique, en même temps que de non-séparabilité, on parle de "synchronicité", "a-causalité", concepts cependant "impurs" ou réductionnistes en ce qu'ils réfèrent le supérieur à l'inférieur : quand Jung et Pauli traitent de synchronicité on pourrait croire qu'il existe des phénomènes synchrones ou a-causaux, et d'autres qui ne le sont pas, alors qu'il s'agit dans les 2 cas de deux façons irréductibles, en fait, de voir les mêmes choses. Saint Jean de la Croix disait déjà : "Il faut juger les créatures par Dieu et non pas Dieu par les créatures". Maître Eckhart ajouterait que seul l'homme "détaché" qu'est le gnostique peut vivre à la fois dans l'intemporel et le temporel, dans l'instant et dans la durée, ou encore, indifféremment, selon la matérialité ou l'immatérialité de l'être.

*

On retrouve l'idée de Tchalaï qui dit que le Tarot rayonne du futur... Comme si le Tarot était un sculpture de Dieu à travers l'Homme, la création qui passe à travers la créature, matérialisation de l'esprit... Alors que le temps de l'homme dans le devenir est celui de la spiritualisation de la matière. Ces 2 processus sont simultanés, et doivent être saisis avec une logique cyclique, zodiacale.

"Jésus dit : Si la chair s'est produite a cause de l'esprit, c'est un miracle.
Mais si l'esprit s'est produit à cause du corps, c'est un miracle de miracle"
(Evangile de Thomas - Logion 34)

Et aussi l'idée que la Science actuelle passe du paradigme naturaliste-linéaire (objectivité forte) au paradigme analogique-réticulaire (inter-subjectivité)

Dernière modification par Logos Rider (15-02-10 07:32:47)

Hors ligne

 

#2 15-02-10 11:50:38

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

"Même les plus compétents des astrologues, par exemple, sont effrayés par le faux problème du déterminisme et de la liberté, nous disons "faux" parce que la liberté, qui joue dans l'hémisphère du haut, ne limite en rien de le déterminisme qui règne dans celui du bas et n'attend d'ailleurs nullement d'être comprise par lui. Dire que l'astrologie est déterministe, ou le contraire, ne signifie d'ailleurs strictement rien : au sens scientifique de ce mot elle n'est pas causaliste, c'est tout. Mais prétendre, plus précisément, qu'elle ne peut pas, dans certaines limites, être prédictive, c'est à dire support de précognition, relève d'une méconnaissance encore plus essentielle (...) Ainsi quand les astrologues reprennent la vieille formule scolastique "les astres inclinent mais ne nécessitent pas" ils en disent trop ou pas assez. Trop parce qu'ils laissent croire ainsi à l'intrinsèque réalité d'un libre arbitre naïf impliquant un choix entre éventualités "indépendantes", ce qui contredit au principe d'interdépendance universelle. Pas assez en revanche, parce que précisément, ils ne relativisent pas la notion même d'éventualité ou d'événement hors de l'atteinte desquels tout homme "sage" doit être capable de s'élever."

(Abellio, Manifeste de la nouvelle gnose)

Hors ligne

 

#3 15-02-10 16:29:46

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Des passages d'Evola tirés de son ouvrage "Le Mystère du Graal"

"Dans la Béatrice de Dante - et nous le verrons de plus près quand nous parlerons du symbolisme général des "Fidèles d'Amour", organisation à laquelle Dante appartenait - revient le thème de la "femme surnaturelle" ; et dans l'amour qui l'incite à aider Dante d'en haut, il y a quelque chose qui rappelle le thème de la prédestination ou de "l'élection" généralement requise pour que les chevaliers puissent atteindre le Graal et sortir victorieux de cette série d'aventures et de combats symboliques exprimant, au fond, le même processus de purification qui revêt chez Dante, peut être parce qu'il s'agit d'une voie différente, davantage empreinte d'une tradition théologico-contemplative que de l'esprit d'une tradition héroïque, la forme d'une traversée de l'Enfer et du Purgatoire."

Et sur la tradition héroïque :

"Merlin, ordonnant aux guerriers d'aller prendre ces énormes pierres sur de lointains sommets, il leur dit : 'Mettez-vous à l'oeuvre, courageux guerriers, et apprenez en descendant ces pierres si c'est la force qui l'emporte sur l'esprit ou l'esprit qui l'emporte sur la force'
Les guerriers échouent dans leur tentative et Merlin, riant, accomplit le travail sans aucune difficulté. Que, dans le cycle d'Arthur, la vertu guerrière eut un point de référence spirituel, cela ressort d'ailleurs clairement de cette exhortation contenue dans le même texte : "Combattez pour votre terre et s'il le faut acceptez la mort ; parce que la mort est une victoire et une libération de l'âme". C'est exactement la conception antique de la "mors triumphalis", point central de l'éthique propre aux traditions de type "héroïque".

http://argolance.free.fr/images/enluminures/chevalier_de_la_table_ronde.jpg

Le nom d'Arthur est susceptible d'interprétations différentes, dont la plus digne de foi est celle qui le rattache aux mots celtiques arthos = ours et viros = homme. Ainsi que Nennius l'avait déjà expliqué : Athur latine sonat ursum horribilem.
Ce sens d'une force virile qui inspire l'effroi se rattache d'autre part à un symbolisme d'origine hyperboréenne et ramène en même temps, une fois de plus, à l'idée d'une fonction centrale ou polaire. L'ours est en effet un des symboles sacrés de l'ancien clute nordique et correspond aussi, dans le symbolisme astronomique, à la constellation "polaire" (Grande Ourse). Mais il y a plus : dans l'ensemble des textes traditionnels, les symboles et les noms finissent par établir un rapport entre cette constellation avec le symbolisme du pôle ou du centre qui s'y réfère, et Thulé, un des noms qui servirent à désigner "Ile Blanche" hyperboréenne, le centre traditionnel primordial. L'élément polaire, l'élément hyperboréen et l'élément royal convergent donc dans le personnage d'Arthur. L'aspect unilatéralement viril et guerrier qu'on pourrait supposer chez Arthur en tant que "ursus horribilis" semble corrigé par le fait que, dans la légende, Arthur se joint toujours, comme à une espèce de complément, à Myrddhin ou Merlin, détenteur d'une connaissance et d'un pouvoir surnaturels, au point que celui ci apparait moins au fond comme une personne distincte que comme la personnification du côté transcendant et spirituel d'Arthur lui-même. Le lien étroit de ces 2 principes, l'un guerrier, et l'autre spirituel, définit d'ailleurs la "chevalerie" de la cour d'Arthur et le sens des aventures les plus caractéristiques de ses membres. La chevalerie de la Table Ronde, c'est à dire d'Arthur, n'est pas simplement guerrière : ceux que l'on choisit pour y participer, lit-on dans la Morte Darthur "se sentent plus bénis et plus dignes de vénérations que s'ils eussent obtenue la moitié du monde. Et ils abandonnent leurs parents, leurs femmes, et leurs enfants pour suivre l'Ordre".
Le Graal lui-même peut, au fond, représenter l'élément transcendant grâce auquel cette chevalerie aspirait à se parfaire : c'est ce qui apparaîtra clairement dans les formes de la légende où le royaume d'Arthur finit par se confondre avec celui du Graal.

Parmi les thèmes appartenant déjà à l'ancienne tradition britannique, nous mentionnerons encore l'institution de la Table Ronde et le symbolisme de la résidence du roi Arthur. A propos de cette dernière, on voit souvent revenir les symboles connus de la terre inaccessible : le royaume d'Arthur, selon André le Chapelain, est séparé du monde des hommes par un large fleuve, que l'on ne peut traverser que sur un pont dangereux. Des géants le défendent, et l'on y trouve un château en perpétuel mouvement de rotation. Dans ce château, qui porte aussi le nom de "château royal" - caer rigor - ou "château des riches" - caer golud - serait conservé un vase surnaturel conquis par le roi Arthur sur le roi de "l'autre monde".

Ce vase, réplique d'un des symboles déjà propres à la tradition hyperboréenne des Tuatha dé Danann (le récipient Dagdé) "rassasie", à l'instar du Graal dans le château du riche, roi, n'importe qui, guérit toutes les blessures et préserve de l'action du temps, mais refuse toutefois son don aux lâches et aux parjures. En tant que château tournoyant - revolving castel, caer sidi - cette résidence s'identifie à "l'île tournoyante" qui, dans l'ancienne légende celtique, se substitue souvent à l'île de verre et, en général, à Avallon. Il y a certainement ici une allusion à la "terre polaire" qui en effet, tourne autour de son axe et entrainerait le monde dans son mouvement de rotation.

On ne peut s'empêcher de penser à l'image du "Seigneur Universel" comme "cakravarti", littéralement "celui qui fait tourner la roue", par allusion à celui qui, en tant que centre immobile, meut la roue du regnum et, en général, de l'univers ordonné. Ce sont là les idées qui correspondent d'ailleurs au symbolisme de la Table Ronde qu'Arthur aurait instituée sur le conseil de Merlin, pour être la marque de l'ordre chevaleresque dont il était le chef suprême. La Table Ronde aurait été construite à l'image du monde et tout l'univers, terrestre et céleste, trouverait refuge en elle.

Il est important de remarquer que, dans divers récits, les meilleurs d'entre eux sont au nombre de 12, ce qui les fait manifestement correspondre aux douze Pairs qui, dans le Roman de Brut, "se partagent la terre en douze parties, chacun d'eux en prenant un fief et se faisant appeler roi". L'importance de ce détail réside dans le fait que 12 est un nombre solaire qui, sous une forme ou sous une autre, apparut toujours là où se constitua, ou tenta de se constituer, un centre traditionnel : les douze trônes du Mitgard, les douze dieux suprêmes de l'Olympe, les douze piliers du centre delphique, les douze résidents de l'Avallonie, les douze palatins de Charlemagne... Dans la légende du Graal et du roi Arthur, un autre thème, celui du siège périlleux, se rattache à ce symbolisme. C'est un siège laissé vide à la Table ronde ; il est réservé à un chevalier attendu et prédestiné, supérieur à tous les autres, qui semble parfois être le treizième chevalier, correspondant manifestement à la fonction suprême de ce centre et qui est le chef ou pôle des "douze" et l'image ou le représentant du cakravarti lui-même, du Roi du Monde.

Quand se présente le thème du "siège périlleux" conçu comme une place vide, il faut naturellement penser à un état d'involution du royaume d'Arthur ou de décadence de ses représentants, qui rend une restauration nécessaire. Idéalement, c'est précisément le moment où les chevaliers de la Table Ronde se mettent à la recherche du Graal et où, dans la littérature correspondante, les aventures du Graal est celle des chevaliers du roi Arthur s'enchevêtrent inextricablement (...)

Les chevaliers d'Arthur se vouent à la quête du Graal pour rendre au royaume son antique splendeur et détruire les enchantements qui, selon certains textes, ont atteint non seulement cette terre, mais le monde entier. Le Graal est le symbole de ce qui a été perdu et qu'il faut retrouver. Un home doit faire en sorte que le Graal se manifeste de nouveau avec ses vertus, et cet homme est le chevalier qui s'assiéra sur le "siège périlleux"

***

Voilà, sinon un ami a confectionné un Tarot avec des collages et je le trouve inspiré.

http://nsa13.casimages.com/img/2010/02/15/100215042848407626.png

Pape

http://nsa12.casimages.com/img/2010/02/15/100215043020400404.png

Jugement

http://nsa12.casimages.com/img/2010/02/15/100215043450989073.png

Lune

Je posterai la suite + tard

Dernière modification par Logos Rider (15-02-10 16:34:27)

Hors ligne

 

#4 15-02-10 18:33:21

Daimonax
Membre Diable
Lieu: IdF
Date d'inscription: 12-07-07
Messages: 310
Site web

Re: Gnose

"Le nom d'Arthur est susceptible d'interprétations différentes, dont la plus digne de foi est celle qui le rattache aux mots celtiques arthos = ours et viros = homme. "

Oui, même racine qu'Artémis, pour laquelle les jeunes filles, pendant une réclusion initiatique, "faisaient l'ours", sans que l'on sache aujourd'hui ce que ça signifiait. A rapprocher du mythe de Callisto et de la constellation de la Grande Ourse - et la Petite.

L'ours, c'est aussi l'Homme sauvage, figure centrale du carnaval.

Evohé !
Daimonax


Servitia regum superborum, suae libertatis immemores, alienam oppugnatum venire. (Tite-Live, II)
[Voyez] ces esclaves de tyrans arrogants, oublieux de leur propre liberté, venir agresser celle des autres.

Hors ligne

 

#5 19-02-10 09:54:43

roy-de-deniers
Membre Roue de Fortune
Lieu: Saint Nicolas de Port
Date d'inscription: 27-01-09
Messages: 146

Re: Gnose

Bonjour,

merci Logos Rider pour le partage de ces longs passages fort intéressants.
Une partie (entre autres) de ce que tu cites a retenu mon attention :
"la Connaissance est bien une connaissance POETIQUE, et à ce titre le Réel est langage de partout... Le mental est un outil qui doit être purifié et peut permettre l'appréhension de langages, et donc de sens"
cela mériterait explication
je vais méditer cela ; merci encore smile

pascal.

Dernière modification par roy-de-deniers (19-02-10 09:56:34)


Roy de Deniers

Hors ligne

 

#6 19-02-10 12:50:34

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Salut Pascal

La Connaissance est bien une connaissance POETIQUE, et à ce titre le Réel est langage de partout... Le mental est un outil qui doit être purifié et peut permettre l'appréhension de langages, et donc de sens

Oui c'est vrai que ça mérite des explications.
Le Réel-Logos, un et immuable, doit se comprendre comme la mesure du monde, sa trame cachée... Un réseau de symboles structuré par des nombres et des axiomes. Il s'agit d'objets que la pensée saisit (qui se donnent à l'intelligence) mais qui ne lui appartiennent pas : qui pré-existent à l'homme. Une banque de données archaïque qui est la source vide de tout le plein, et à partir de laquelle apparait la vie comme relation entre individus, entre sujets et objets...

Ce que j'appelle Vérité (ou Dieu) est donc ce vide mathématico-symbolique qui s'impose à la conscience mais ne peut pas y être réduite... Elle est indéterminée, comme une "oscillation quantique"... Indéfinie (Mat)

"Toutes les choses qu'elles soient finies ou infinies sont définies, et excepté Dieu, peuvent être déterminées par l'intellect"
(Cantor)

Ce qu'évoque aussi René Alleau : "il importe de préciser que les formes symboliques ne doivent pas être considérées comme des réalités substantielles particulières, mais comme des modèles dont les relations sont bien plus importantes que les contours"

Autrement dit la structure mathématico-symbolique se donne à l'intelligence comme réseau relationnel, comme trame, mais pas comme une vérité substantielle déterminable.

A partir de là, il est clair que la Vérité est insaisissable, mais "s'approche" par le langage artistique, le poème... La connaissance est alors une cathédrale poétique qui permet de faire le lien entre le monde symbolique et le monde humain... (d'ailleurs on parle de cathédrale nomade pour le Tarot)... Par "s'approche" il faut comprendre que la Connaissance humaine permet à la vérité de "tracer des lignes" dans le monde humain ; en élevant l'homme, la connaissance permet d'actualiser des processus de vérité comme par "effet retour"

J'espère que ça va ?

Dernière modification par Logos Rider (19-02-10 13:18:07)

Hors ligne

 

#7 19-02-10 13:59:18

roy-de-deniers
Membre Roue de Fortune
Lieu: Saint Nicolas de Port
Date d'inscription: 27-01-09
Messages: 146

Re: Gnose

re Bonjour,

merci pour cette prompte réponse ; l'explication rend la phrase plus claire et plus dense.
à+

pascal.


Roy de Deniers

Hors ligne

 

#8 19-02-10 22:26:47

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour

Citation de Logos :

"la Connaissance est bien une connaissance POETIQUE, et à ce titre le Réel est langage de partout... Le mental est un outil qui doit être purifié et peut permettre l'appréhension de langages, et donc de sens"

Tout à fait d'acord pour une connaissance POETIQUE, en référence à l'étymologie.

Il est cependant impossible de purifier le mental, c'est une des plus subtiles arnaques de celui-ci de faire croire cela. Le Verbe, le Soi, est premier et source des langages exprimés par le mental. Le mental est soumis au temps parce qu'il le conditionne; dans le sommeil profond il est MORT et MOI je suis toujours vivant. Tout ce qui est soumis au temps ne peut être purifié puisque simple métamorphose de l'Unique, il est inutile de transformer ce qui se transforme, s'identifierà ce corps et à son mental/égo induit cette erreur. Sans l'Etre humain, sans les être humains de cette planète, le monde et la nature n'EXISTENT plus, il ne reste ! que la Vie (et oui, les écolos !). C'est grâce à la conscience que l'on voit le mental, le mental ne peut rien voir d'autre que cette existence qu'il conditionne, et la conscience n'a pas à etre purifiée, elle est commune à tous et pure lumière. Nous sommes la Vie qui anime cette existence et Elle n'est ni sujet percevant ni objet perçu.

La méditation permet de voir cela clairement, et j'en porte ici témoignage.

Amicalement,

Charly

Hors ligne

 

#9 21-02-10 23:44:16

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Je voulais aussi rajouter que la Vérité est "insaisissable" car elle est un empirisme, elle se voit... Véda vient d'ailleurs d'une racine sanscrit qui signifie "voir".
Pour donner une image : la Vérité serait un cercle, qui peut être "vu", expérimenté ; mais impossible à "dire" car tout "dire" utilise un système polygonal pour approximer le cercle...

Or, si une suite de polygones inscrits a pour limite un cercle, il n'en demeure pas moins que le cercle transcende la suite des polygones (il la "limite") : un polygone ne sera jamais un cercle...

En fait la Gnose (gnôsis : connaissance) postule que l'utilisation de "polygones" peut permettre l'expérience du cercle-Vérité grâce à un "saut qualitatif", un passage du rectiligne au circulaire... "Purifier" le mental est peut-être une expression inadéquate ; je voulais exprimer par là l'utilisation de systèmes intellectuels (systèmes polygonaux) de plus en plus précis... (Tous aussi relatifs vis-à-vis du cercle-absolu, mais ça n'empêche nullement que certains systèmes soient plus précis que d'autres). Ce qu'exprime Abellio avec : "la philosophie est l’activité vécue, réflexive, opérative et transfigurante du Moi transcendantal dans son rapport simultané avec les concepts et les choses"... Illumination gnostique...

La méditation essaye de saisir le cercle entre 2 trains polygonaux, alors que la gnose saisit le cercle par extension polygonale transfigurante (une sorte de méditation inverse)... Approches très différentes (mais je ne dirais pas "opposées", car le gnostique ne rejette pas la méditation)

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 00:43:40)

Hors ligne

 

#10 22-02-10 06:31:07

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Logos a écrit:

Véda vient d'ailleurs d'une racine sanscrit qui signifie "voir".

Autrement dit : Veni, Véda, Vici !

Traduction : J'ai vu... (de la lumière), je suis venu, et j'ai lu...

(Passionné par ces débuts... et ce débat!)...

... mais pas été convaincu, comme Abellio semble l'être, que
"la philosophie [soit] l’activité vécue, réflexive, opérative et transfigurante du Moi transcendantal dans son rapport simultané avec les concepts et les choses"

Ni, comme tu ajoutes, Logos, que cela équivale à l'... Illumination gnostique...

Comment philosopher, me dis-je caprinement, pourrait dépasser la sphère de l'Intellect, et "inclure", par exemple, le corporel, le sensoriel. Pas inclure "conceptuellement", mais... "vitalement"?

A moinsse que la philosophie à laquelle tu songes soit une "philosophie par le Feu", comme Françoise, mais là c'est une autre paire de manches... Phylosophie, plutòt.

En revanche, ton histoire de polygones est bien parlante à mes oreilles poilues...

Ce qui peut faire "sauter du polygone au cercle", serai un coup de pouce 'divin'? Gracieux?

Ou un coup de Pi... Nombre transcendant, bien connu des chèvres au bon lait parfumé... Bêêêêêê!! wink

(à ce sujet... Avez-vous remarqué que nos claviers regorgent de "symboles" monétaires... $, €, ¥, £... Mais pas de signe 'pi'... Du monétaire mais pas de transcendance...
Règne de la quantité et §ignes des temps!...

Mais enfin... Quand on y réfléchit bien... Les pièces de monnaie sont bien rondes, non?...

Serait-il difficile d'expulser vraiment de chez lui le transcendant...
 

Enfin, tout comme Charly, j'apprécie le rapprochement entre la Gnose et l'idée (ou le projet, l'intention, l'aspiration à...) à /d'une approche, ou d'une saisie poétique du monde..

Mais inversement à lui, je doute que La méditation permet[te] de voir cela clairement, en tout cas pour le commun des mortels normalement constitués, et vivant à plus de 100km du Gange, à vol d'oiseau... et ce, malgré que pour ce qui le concerne, il en porte ici témoignage.

Dernière modification par Chèvre (22-02-10 07:23:46)

Hors ligne

 

#11 22-02-10 09:09:07

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

A moinsse que la philosophie à laquelle tu songes soit une "philosophie par le Feu", comme Françoise, mais là c'est une autre paire de manches... Phylosophie, plutòt.

Je pensais de manière générale à une activité intellectuelle, dont la gnose pense qu'elle peut "entrer en résonance" avec certaines structures et ainsi provoquer des "ouvertures", des béances illuminatrices (passer d'un périmètre rationnel à un périmètre irrationnel)... Il ne s'agit donc pas d'une "saisie intellectuelle de la vie" mais d'une expérience de la vérité-vie par auto-dépassement de l'intelligence (qui est juste un outil, un tremplin) C'est une pratique, un truc pour structuralistes expérimentaux... Donc libre à chacun de croire ça possible ou non !

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 09:20:10)

Hors ligne

 

#12 22-02-10 09:20:28

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

D'accord sur l'idée, mais est-ce qu'on ne sort pas, dans ce cas, de la définition classique de la philosophie?

Telle, par exemple, qu'on l'infuse avec une pédagogie bien calibrée aux élèves de Terminale dans les 'cours de philo'??

Hors ligne

 

#13 22-02-10 09:26:27

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

D'accord sur l'idée, mais est-ce qu'on ne sort pas, dans ce cas, de la définition classique de la philosophie?

Oui bien sûr ! Comme tu dis il s'agit plutôt d'une philosophie "par le feu", pratiquée par des pyromanes de la pensée... Embrasement de l'intelligence

Hors ligne

 

#14 22-02-10 11:33:24

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Des extraits de Chögyam Trungpa sur la voie du guerrier (mot qui ne doit pas effrayer, il désigne simplement la tradition du courage)

9 - Ermite

"On commence à dépasser sa peur lorsqu'on l'examine, lorsqu'on examine son anxiété, sa nervosité, son inquiétude, son agitation. Si l'on regarde sa peur de près, si l'on regarde sous le vernis qui la recouvre, sous la nervosité, on découvre en premier lieu la tristesse. Quand on est nerveux, on est occupé à frémir, à se survolter sans cesse. Lorsqu'on ralentit le pas, lorsqu'on se détend dans sa peur, on découvre la tristesse, qui est calme et douce. La tristesse frappe au coeur et le corps répond en produisant une larme. Avant de pleurer on a une sensation dans la poitrine et ensuite les larmes montent aux yeux. Ceux-ci sont sur le point de se défaire en pluie, de verser une cascade, et l'on se sent triste et seul et peut être un peu romantique en même temps. C'est le courage qui commence à émerger, le premier signe d'un authentique esprit guerrier."

11 - Force

"Désormais, on n'a plus besoin de se sentir gêné ou embarrassé de sa sensibilité. En fait, la douceur commence à se transformer en douceur passionnée. On voudrait pouvoir s'ouvrir aux autres et communiquer avec eux (cf. "l'angoisse suppose le désir de communiquer" de Bataille)
Lorsque la tendresse évolue dans cette direction, on peut vraiment apprécier le monde autour de soi. Les perceptions sensorielles deviennent très intéressantes. On est à ce point ouvert qu'on ne peut s'empêcher de s'ouvrir à tout ce qui se passe autour de soi (...) A ce stade, le courage a dépassé le niveau initial, il évolue déjà vers l'esprit du guerrier"

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 11:39:26)

Hors ligne

 

#15 22-02-10 13:16:59

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

XIII/Mat

"Le guerrier qui a atteint le véritable renoncement est totalement nu, totalement à vif, sans peau, voire sans chair. Ayant renoncé à mettre une nouvelle armure ou à se doter d'une nouvelle carapace, ses os et sa moelle sont exposés au monde. Il n'a ni la possibilité ni le désir de manipuler les situations. Libre de craintes, il est capable d'être ce qu'il est" (Chögyam Trungpa)

Hors ligne

 

#16 22-02-10 13:54:17

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

"Ce quelque chose d'un ordre tout différent est ce qu'on appelle le "satori". C'est de l'intuition, mais c'est tout autre chose que l'intuition ordinaire ; je l'appelle intuition prajnique. On peut traduire "prajna" par "sagesse transcendentale", mais cela ne rend pas toutes les nuances de sens, car prajna est une intuition qui saisit à la fois la totalité et l'individualité des choses. C'est une intuition qui, sans méditation d'aucune sorte, voit que zéro est l'infini et que l'infini est zéro. Et cela ne constitue pas une indication symbolique ou mathématique mais une perception directe (...) c'est voir la synthèse de l'affirmation et de la négation, c'est savoir par l'intuition que le devenir est l'être et que l'être est le devenir" (Daisetz T. Suzuki dans la préface du "Zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc" de Herrigel)

Satori gnostique...

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 14:00:17)

Hors ligne

 

#17 22-02-10 14:15:48

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Suzuki a écrit:

C'est une intuition qui, sans méditation d'aucune sorte, voit que zéro est l'infini et que l'infini est zéro.

Sans méditation, dit-il, ce qui contredit Charly. A moins que la méditation soit un moyen "d'accéder" à un satori / quelque chose qui débouche sur un état non-méditatif...

Hors ligne

 

#18 22-02-10 14:20:45

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Je vois la méditation comme une technique qui permet l'intuition... En soi l'expérience de l'intuition n'est pas une méditation (toute réduction à une technique est faussée... La voie qui peut se dire n'est pas la voie) mais la méditation (comme la gnose) permet de s'y rendre disponible

"Cette énergie qui existe d'elle-même s'appelle "cheval du vent"... Le principe du vent signifie que la bonté fondamentale est forte , qu'elle est exubérante et bruyante ; elle peut réellement faire rayonner une immense puissance... Mais en même temps, la bonté fondamentale peut être chevauchée. Si nous nous exerçons dans les disciplines du guerrier, et tout particulièrement la discipline du lâcher prise, nous pouvons harnacher le vent de la bonté

En tibétain, confiance se dit "ziji" ; "zi" signifie "éclat" ou "scintillement" ; "ji" signifie "splendeur" ou "dignité", mais parfois aussi "monolithique". Donc ziji désigne la splendeur rayonnante, le fait de se réjouir tout en gardant la dignité"

(Chögyam)

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 14:28:09)

Hors ligne

 

#19 22-02-10 14:32:13

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour

La méditation ne permet pas d'accéder au satori, au Soi, à la nature du Bouddha... Elle ne permet pas la Réalisation, mais permet de "voir" que nous ne sommes pas que ce corps, ce qui est fondamental comme prise de conscience. Mais à l'issue de la plus haute méditation, le mental reprend ses "faux" droits.

Si celà peut aider "quelqu'un" ! Il y a le témoignage de Bernard Harmand sur la Toile

http://eveilimpersonnel.blogspot.com/20 … ernard.htm

Je conseille de lire d'abord le fichier PDF joint qui est la trancription de ces "dialogues", car le nombre de participants crée la confusion (dans l'audition)

Bernard reçoit peu de gens et généralement une personne à la fois, mais un cas exceptionnel s'est présenté vous en lirez la raison en présentation.

Bien à vous

Charly

Hors ligne

 

#20 22-02-10 14:35:26

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

"La méditation ne permet pas d'accéder au satori, au Soi, à la nature du Bouddha... Elle ne permet pas la Réalisation, mais permet de "voir" que nous ne sommes pas que ce corps, ce qui est fondamental comme prise de conscience. Mais à l'issue de la plus haute méditation, le mental reprend ses "faux" droits."

Oui je comprends... En fait c'est un peu ça que j'appelle "purifier le mental" (même si l'expression est inadaptée) : permettre des prises de conscience sur sa "fausseté". Et comprendre que le faux est tout à fait "vrai" lorsqu'il est entièrement transfiguré... "Dieu dessine des lignes droites avec des courbes" : c'est à travers nous (en tant qu'animaux parlants) et par effet retour que la vérité trace des lignes (processus) dans le monde phénoménal... Et il faut les actualiser même s'ils semblent impossibles (circulaire/linéaire)..

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 14:59:35)

Hors ligne

 

#21 22-02-10 15:35:33

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

ton lien ne marche pas, Charly.

Hors ligne

 

#22 22-02-10 15:46:01

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

(2 & 21)

"Les perceptions sensorielles sont sacrées, foncièrement bonnes. Elles constituent un don naturel (donum dei ?), elles sont une source de sagesse. Si l'on ne voit pas choses, si l'on entend pas les sons, si l'on ne goûte pas la nourriture, on ne dispose d'aucun moyen de communiquer avec le monde des phénomènes (...) Lorsque nous captons dans une perception unique la puissance et la profondeur de l'immensité, nous découvrons et invoquons la magie. La sagesse que nous découvrons est une sagesse sans commencement : c'est la sagesse du miroir cosmique. En tibétain, cette qualité magique de l'existence s'appelle "drala" : "dra" signifie "l'ennemi" et "la" signifie "au-dessus". Donc drala signifie littéralement "au-dessus de l'ennemi, au delà". Drala est la sagesse et la puissance inconditionnelles du monde, par delà tout dualisme. C'est la sagesse dépourvue d'agression. C'est la sagesse et le pouvoir auto-existants du miroir cosmique qui se reflètent à la fois en nous et dans le monde de la perception" (Chögyam)

"Il peut y avoir des milliers, des milliards de perceptions, et pourtant elles sont une"

(C'est le "water gets no enemy" de Fela...)

Celui qui est conscient de sa force
Mais garde la douceur de la femme,
Est le creuset de l’Univers.

Étant le creuset de l’Univers,
Il fait un avec le Tao
Et redevient pur comme l’enfant.

Celui qui connaît
L’étendue de son savoir
Et garde la simplicité dans son cœur,
Est le modèle du monde.

Étant le modèle du monde,
Il rejoint le Tao
Et son espace infini.

Celui qui connaît la gloire
Mais garde son humilité
Possède la vertu du monde.

Étant la vertu du monde,
Il atteint la plénitude du Tao
Et revient à l’unité originelle,
Cette unité
D’où provient toute chose

(Sentence 28 du Tao)

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 16:14:11)

Hors ligne

 

#23 22-02-10 16:52:20

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Le lien est rompu, excellent !

Dans Google, tapez : BERNARD EVEIL IMPERSONNEL et si sur le site : " Pourquoi je témoigne de Bernard Harmand " n'apparaît pas en 1ère page, sélectionnez-le dans la liste de droite.

C....a

Hors ligne

 

#24 22-02-10 16:59:00

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Sympa le blog, merci

Hors ligne

 

#25 22-02-10 17:46:44

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Je pense que ce petit texte de Jean Klein éclairera ce qu'a dit Charly sur la méditation (vue comme "élimination"... purification... ou comme le proclame Ubu roi : Cornegidouille! Nous n'auront point tout démoli si nous ne démolissons même les ruines ! Or je n'y vois d'autre moyen que d'en édifier de beaux édifices bien ordonnés")

*

"Il y a des étapes d'élimination mais non de Réalisation.

Il faut bien comprendre que la Réalisation n'est rien d'autre que l'accès à la Réalité qui est au-delà du Devenir et qui , par cela même , est radicalement étrangère aux catégories de Temps , Espace et Causalité.

Pour accéder à ce qui est au-delà de la Cause , de l'Espace et du Temps , il est impossible d'utiliser la Cause , l'Espace ou le Temps . Il ne peut donc y avoir dans la Réalisation véritable ni motivation, ni étape .

la Réalisation est , par nature , abrupte , instantanée , éternelle . En prenant appui sur une cause on ne peut qu'être renvoyé à une autre cause . En parcourant un espace , on ne peut que se trouver devant un autre espace , et il en est de même du Temps .

Aucun processus du Devenir ne peut nous sortir du Devenir . L'éternité ne murit pas dans le Temps"

Dernière modification par Logos Rider (22-02-10 17:50:10)

Hors ligne

 

#26 23-02-10 05:33:43

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1708
Site web

Re: Gnose

Merci pour ce fil de discussion Logos Rider, et merci aux autres participants. Je vous lis et relis avec délectation, ainsi que les références citées au contenu plein de richesses.

L'Errant


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#27 23-02-10 08:50:14

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Jean Klein a écrit:

la Réalisation est , par nature , abrupte , instantanée , éternelle . En prenant appui sur une cause on ne peut qu'être renvoyé à une autre cause . En parcourant un espace , on ne peut que se trouver devant un autre espace , et il en est de même du Temps .

Aucun processus du Devenir ne peut nous sortir du Devenir . L'éternité ne murit pas dans le Temps"

L'Errant a raison: tu as une capacité à dégotter des textes géniaux tous azimuts... Et à les mettre en relation... D'une façon qui me laisse sur mon cul de chèvre..

Je tente une paraphrase poilue de Mr Klein: (comme dit le bon Bernard: "les mots sont impropres, pour exprimer ça, mais c'est pas grave...")

Puisque la Réalisation est "l'accès" au sans temps, sans espace, sans cause...à l'Eternité, le Partout, le Sans Pourquoi..., il est clair que nous sommes déjà des êtres "réalisés"...

De même que les enfants ont raison, au catéchisme, quand ils demandent: Mais alors, le Dieu des Musulmans, et celui des protestants, et celui des Hindous, c'est pas le même?!? C'est lequel le bon?!?"

Les adultes condescendants leur font clairement sentir qu'ils "comprendront quand ils seront plus grands...", et que bien évidemment, le seul vrai Dieu, c'est celui de leur paroisse...

Or, ce sont les enfants qui ont raison, bien sûr... Il n'y a qu'un Dieu, partout, et toujours, il n'y a qu'un Infini: celui qui n'est limité par rien, Temps, Espace, Cause...

Maintenant, je reviens à ... nous...

Ainsi, puisque nous serons un jour "réalisés", sans limites... espace, temps, cause... cela signifie que nous le sommes déjà...

Ne reste... qu' à le savoir... Dans nos petites têtes, ou nos petits coeurs, de chèvres wink.

(Sans s'exciter : le premier arrivé ne gagne qu'un fromage... Aussi appelé par chez nous: "crottin")

(QUI a dit : CORNEgidouille??? hmm)

Dernière modification par Chèvre (23-02-10 08:55:18)

Hors ligne

 

#28 23-02-10 13:55:32

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Il n'y a qu'un Dieu, partout, et toujours, il n'y a qu'un Infini: celui qui n'est limité par rien, Temps, Espace, Cause...

Ce que Guénon appelle encore la "Possibilité"... Je préfère le terme Indéfini : "qui n'est pas limité, dont nous n'apercevons pas la limite, par opposition à infini, par lequel nous affirmons l'impossibilité de la limite" (mais selon moi "Possibilité" est mieux que "Infini")

Affirmer une "impossibilité de la limite" est purement spéculatif, et donc réducteur... Ce qui fait dire à Cantor :
"Omnia seu finita definita seunt et excepto Deo ab intellectu determinaturi possunt" (toutes les choses qu'elles soient finies ou infinies sont définies, et excepté Dieu, peuvent être déterminées par l'intellect)

Indéfini, comme le Mat-Vide ?

"Dieu est présent dans la plus infime parcelle du monde, et c'est pour cela que Dieu est coupable. Et pourtant il est aussi infiniment éloigné du monde, et c'est pour ça qu'il est innocent" (Père Carranza)

*

SUR LE DÉVELOPPEMENT DES FORCES HUMAINES (Karl von Eckhartshausen)

"Plus un corps a d'organes pour la réception, le développement et la propagation d'influences diverses, plus certainement son existence est riche et, parfaite, parce qu'il a plus de potentiel vital. Mais plusieurs forces peuvent dormir en nous pour lesquelles nous n'avons point d'organes, et qui par conséquent ne peuvent pas agir.

Ces forces latentes peuvent être éveillées, c'est-à-dire, que nous pouvons nous organiser nous-mêmes pour qu'elles deviennent actives en nous.
L'organe est une forme dans laquelle une force agit ; mais toute forme consiste dans la direction déterminée des parties vers la force agissante.
S'organiser pour l'action d'une force veut dire simplement, donner aux parties une telle forme ou situation, afin que la force puisse y agir. C'est en cela que consiste l'organisation.

Maintenant, de même que pour un homme qui n'a point d'organes, point d'yeux pour la lumière, la lumière n'existe réellement pas, lorsque cependant tous ceux qui ont cet organe en jouissent ; ainsi beaucoup d'hommes peuvent ne pas jouir de quelque chose dont d'autres peuvent jouir. Je veux dire qu'un homme pourrait être organisé de telle sorte qu'il sentirait, entendrait, verrait, goûterait des choses qu'un autre ne pourrait sentir, ni entendre, ni voir, ni goûter, parce que l'organe lui manquerait.

Ainsi, dans ce cas, toutes les explications seraient infructueuses ; car l'un mêlerait toujours les idées qu'il aurait reçues par son organe particulier avec les idées de l'autre, et il ne pourrait goûter et comprendre quelque chose qu'autant que cela s'approcherait de ses propres sensations.
Comme nous recevons toutes nos idées par les sens, et que toutes les opérations de notre raison sont des abstractions d'impressions sensibles, ainsi nous ne pouvons nous faire aucune idée de beaucoup de choses, parce que nous n'avons point encore de sensations de ces choses. Cela seul pour lequel nous avons un organe, nous devient perceptible.

De là, il paraît être démontré que les hommes organisés pour le développement des forces supérieures, ne peuvent donner à ceux qui ne sont pas organisés pour cela, aucune idée, sinon très vague, de la vérité supérieure.Ainsi toutes nos disputes et nos écrits servent peu. Les hommes doivent d'abord être organisés pour la perception de la vérité. Quand nous écririons des in-folio tout entiers sur la lumière, des aveugles n'en verraient pas plus clair. On doit leur donner d'abord l'organe de la vision.

Maintenant, la question est : En quoi consiste l'organe de perception de la vérité ? Qu'est-ce qui rend l'homme capable de la recevoir ?
Je réponds : Dans la simplicité du cœur ; car la simplicité met le coeur dans une situation convenable pour recevoir purement le rayon de la raison et celui-ci organise le coeur pour la réception de la Lumière"

(La nuée sur le sanctuaire)

http://photos-a.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs178.snc3/20547_104525222908844_100000541007551_115314_628267_n.jpg

Dernière modification par Logos Rider (23-02-10 15:56:20)

Hors ligne

 

#29 23-02-10 16:29:27

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Petite dédicace à l'Errant...

http://letarot.com/images/Boutons/Dodal-fol-button-web.gif
Non né
Continuant pourtant sans interruption
N'allant ni ne venant
Omniprésent
Dharma suprême
Espace (ou conscience) immuable, non défini
Autolibération spontanée
État parfaitement sans obstacle
Existant depuis l'origine
Autocréé, non localisé
Sans rien de négatif à rejeter
Expansion infinie, partout présente
Immense et sans limites, sans attaches
Sans rien même à dissoudre
Ni dont se libérer
Présent au-delà du temps et de l'espace
Existant depuis l'origine
Incommensurable dimension, espace intérieur
Radieusement lumineux tels le Soleil et la Lune
Parfait en soi Indestructible tel le Vajra
Stable comme la montagne
Pur comme le lotus
Puissant comme le lion
Plaisir incomparable
Au-delà de toute limite
Illumination
Équanimité
Cime du Dharma
Lumière de l'univers
Parfait depuis l'origine

(Dzogchen et tantra)

Coup d'oeil quantique : le Mat illustre l'essence quantique du réel, indéfini, non localisable, ondulatoire et non-dualiste... L'onde est le fait ontologique primordial, alors que ses trajectoires, ses oscillations et les particules n'apparaissent que comme des points nodaux ou les ondes se recoupent (tranca-rua)... La particule est donc un croisement, un carrefour où les ondes transitent, se figent et se structurent, impliquant qu'il existe de la dualité, de la différence et donc de la temporalité et de l'intensité (qui ne peut émerger que de la différence)...

Logiques circulaire (onde) et linéaire (corpuscule) donc... Qu'il "faut" conjoindre... Autrement dit actualiser des processus circulaires (flux du vivant) dans le grand bordel du monde des particules (monde phénoménal)... Unifier être et devenir (la perfection de la non-dualité est donc une intégration de la dualité)

"Tous semblent ignorer à présent la formidable possibilité de la première voie qui fut celle d'Adam et de Christ conjointement à la seconde et c'est en cela qu'ils sont Fils de Dieu en totalité" (Cattiaux)

Dernière modification par Logos Rider (23-02-10 18:18:09)

Hors ligne

 

#30 23-02-10 18:36:10

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Salut Logos

Pour mon "édification", Elle vient d'où cette citation ?

"Tous semblent ignorer à présent la formidable possibilité de la première voie qui fut celle d'Adam et de Christ conjointement à la seconde et c'est en cela qu'ils sont Fils de Dieu en totalité" (Cattiaux)

Merci,

un cattésien !

Charly

Hors ligne

 

#31 23-02-10 19:02:22

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Salut

Je l'ai trouvée ici (venant de toi sûrement) mais je ne pourrais plus te dire "où" exactement (je stocke sur ma boîte mail et retrouve par mots-clef)

Hors ligne

 

#32 23-02-10 19:04:53

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Charly, tu croiras jamais QUI j'ai vu en chair et en os, il y a pas 3 heures de ça : Philippe Descola!!

C'était à l'expo qui a lieu au Quai Branly: La Fabrique des Images.

Très belle expo, cela dit.

Désolé de cet apparté, Logos! Belle citation catésienne, ma foi! Extraite des Lettres à ses amis sur l'Alchimie, gracieusement reproduites par les Editions Beya

Dernière modification par Chèvre (23-02-10 19:08:38)

Hors ligne

 

#33 23-02-10 19:27:43

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1708
Site web

Re: Gnose

Logos Rider a écrit:

SUR LE DÉVELOPPEMENT DES FORCES HUMAINES (Karl von Eckhartshausen)

"Plus un corps a d'organes pour la réception, le développement et la propagation d'influences diverses, plus certainement son existence est riche et, parfaite, parce qu'il a plus de potentiel vital. Mais plusieurs forces peuvent dormir en nous pour lesquelles nous n'avons point d'organes, et qui par conséquent ne peuvent pas agir. .../..

Maintenant, de même que pour un homme qui n'a point d'organes, point d'yeux pour la lumière, la lumière n'existe réellement pas, lorsque cependant tous ceux qui ont cet organe en jouissent ; ainsi beaucoup d'hommes peuvent ne pas jouir de quelque chose dont d'autres peuvent jouir. Je veux dire qu'un homme pourrait être organisé de telle sorte qu'il sentirait, entendrait, verrait, goûterait des choses qu'un autre ne pourrait sentir, ni entendre, ni voir, ni goûter, parce que l'organe lui manquerait.

(La nuée sur le sanctuaire)

J'émettrais une réserve sur cette assertion qu'un homme qui n'a point d'yeux n'accèderait pas à la lumière. J'ai vécu de nuit quelques expériences de "phénomènes lumineux", qui m'ont bien entendu réveillé, et dont l'intensité était la même, yeux ouverts ou fermés. Je doute ??? depuis que ce soit l'organe qui crée la fonction, tout en émettant quelques réserves sur l'organe en lui même, puisqu'à mon sens ce ne pouvait être un simple phénomène visuel* (*provenant de la vue).

Je pense qu'au delà de nos 5 sens, nous avons tout un potentiel, mais pourtant je ne pense pas que ce potentiel soit lié ou assujetti à "l'organe".


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#34 23-02-10 19:40:11

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour

J’ai cherché, Logos, parce cela ne pouvait être dans le Message, c’est un extrait de lettre de Cattiaux à James Chauvet, un catholique spécialiste du Graal. Mais comme tu as sorti cette citation de son contexte, cela n’était guère compréhensible, quelles voies ?

“... Mon cher ami, la voie concrète c'est la voie de l'incarnation de Dieu,
c'est la possession physique de Dieu obtenue par si peu dans ce monde !
C'est celle des Sages. La voie abstraite, c'est la possession intellectuelle et
psychique, c'est celle des saints.
Tous semblent ignorer à présent la formidable possibilité de la première
voie qui fut celle d'Adam et de Christ conjointement à la seconde et c'est en
cela qu'ils sont Fils de Dieu en totalité. “

En ce qui concerne les “logiques circulaire (onde) et linéaire (corpuscule), voici un peu d’eau à ton moulin, un extrait de mes cogitations sur la “trame énergétique” du Tarot dans les séries.

Les motifs floraux n'ont nulles fins d’esthétime mais d’ ornementation, rappel de la verticalité, pour se distinguer ainsi de la simple décoration.

“ Un ornement, au sens fort du terme, est un signe sacré, un rappel à l'ordre, un support de méditation, au même titre qu' une répétition litanique. Il participe à l'ordre de base en le rendant manifeste, directement opérant. Ordre et ornement sont les deux pôles de toute oeuvre d'art sacré, étroitement conjugués si l'on en croit l'adage scolastique ORNARE EST ORDINARE.
De cette conjugaison transparaît la troisième dimension de l'oeuvre d'art, germe et plénitude des deux autres, commencement et fin : la FORME unifiante de l'oeuvre, son RYTHME. NOTE “ Henri Giriat Eva Ave, Ecriture pour la Vierge de Mézières

Nous savons que la feuille passe dans la fleur sous une forme métamorphosée par la coexistence d’un système de verticalité et de spiralité : la verticale est soutien, permanence, indépendance, la spirale est croissance, évolution, dépendance, la verticale tend vers le ciel, la spirale s’enroule autour d’un centre (Pierre Hadot)

Goethe en méditant sur l’antique figure du caducée, créa la “ plante archétype “; il écrit dans son Voyage en Italie : « La plante archétype est la créature la plus merveilleuse du monde, que la nature elle-même devrait m'envier. Avec ce modèle et la clef qui y donne accès, on peut ensuite inventer des plantes à l'infini, à condition qu'elles soient conséquentes, c'est-à-dire que même si elles n'existent pas réellement, elles soient capables d'exister et qu'elles ne soient pas seulement des ombres ou des apparences dans la peinture ou la poésie, mais qu'elles possèdent une vérité et une nécessité intérieures »

En effet, le double mouvement de la spiralité et de la verticalité correspond à ce rythme fondamental de la nature qu'est l'opposition entre « dédoublement » et « anoblissement » ou « intensification » : « Ce qui apparaît, dit Goethe, doit se séparer pour apparaître. Les parties séparées se recherchent à nouveau et peuvent se retrouver et se réunir... Cette réunification peut se produire selon un mode transcendant, dans la mesure où ce qui a été séparé, s'ennoblit  tout d'abord, et par la liaison des parties ennoblies produit un tiers, nouveau, supérieur, inespéré ».

“ La plante archétype, qui, grâce à l'opposition de la verticale et de la spirale, des principes mâle et femelle, fait apparaître successivement l' « inattendu » de la fleur et l' « inattendu » des fruits, en retrouvant ainsi, sous une forme transcendante, son androgynie originelle, est le modèle par excellence de la grande loi de la nature qui régit tout processus naturel et humain. (Pierre Hadot)

Citons enfin le poème de la Métamorphose des plantes adressé à Christiane Vulpius.

« Chaque plante t'annonce désormais des lois éternelles, chaque fleur te parle en un langage plus distinct. Mais si tu déchiffres ici l'hiéroglyphe de la déesse, tu le reconnaîtras alors partout, même si le tracé en est changé : chez la chenille qui rampe lentement, chez le papillon qui voltige affamé, chez l'homme qui, se modelant lui-même, change sa forme caractéristique... On songe alors aussi comment l'Amour enfin fit naître des fleurs et des fruits... L'Amour sacré aspire comme à son plus beau fruit à une identité de sentiments, à une identité dans la vision des choses, afin qu'en une harmonieuse contemplation, le couple, en une parfaite union, s'élève au monde supérieur »

Reprenant notre fil de trame ( ou de de chaîne ), nous constatons que le deux de Bâtons exprime bien cette convergence vers le centre,  équerre et compas s’opposant dans l’équilibre, feuilles liées aux centre, fleurs expulsées en haut et en bas, selon la loi où : “ tout s’oppose par les milieux et se rejoint par les extrêmes”. Le deux d’Epée valide cette loi en enfermant feuilles et fleur en étoile au centre, les extrémités des épées produisant cette promesse, cet “ inespéré “, le bouton de la rose mystique.

Cordialement,

Charly

Hors ligne

 

#35 23-02-10 19:47:34

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Merci pour les recherches et l'anecdote Chèvre.

L'Errant, je valide la proposition de d'Eckartshausen, il s'agit d'un "organe" particulier, qu'il appelle le "sensorium dei". On écrivait en ces termes en d'autres temps !

C...a

Dernière modification par Charly Alverda (23-02-10 20:01:53)

Hors ligne

 

#36 23-02-10 19:58:14

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Merci Charly !

Hors ligne

 

#37 23-02-10 20:20:25

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Je crois l'Errant, que tu n'es pas du tout en désaccord au fond avec Karl von Eckhartshausen...

Je vérifierai ça tranquillement demain en vous relisant à tête reposée, Karl et toi wink

Hors ligne

 

#38 24-02-10 06:44:41

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1708
Site web

Re: Gnose

Charly Alverda a écrit:

Merci pour les recherches et l'anecdote Chèvre.

L'Errant, je valide la proposition de d'Eckartshausen, il s'agit d'un "organe" particulier, qu'il appelle le "sensorium dei". On écrivait en ces termes en d'autres temps !

Merci Charly, c'est ce que voulais exprimer dans mon message " tout en émettant quelques réserves sur l'organe en lui même, puisqu'à mon sens ce ne pouvait être un simple phénomène visuel* (*provenant de la vue)."

Merci aussi pour cette information sur le "sensorium dei" que je méconnaissais. J'ai rapidement hier coir cherché sur le net des informations. J'ai trouvé un texte de Bataille et quelques autres, il faut que je prenne le temps de les lire plus à fond et le comprendre. Aurais tu d'autres liens intéressants à me communiquer ?

Chèvre a écrit:

Je crois l'Errant, que tu n'es pas du tout en désaccord au fond avec Karl von Eckhartshausen...
Je vérifierai ça tranquillement demain en vous relisant à tête reposée, Karl et toi

Je suis d'accord.. avec toi wink


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#39 24-02-10 14:09:34

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

LE ROI VOLEUR

Tu crois que ton corps est une citadelle
Tu en fermes les portes
Pour protéger le Roi
Et tu appelle cela méditer !
Pauvre fou !
Sois plutôt le voleur
Qui veut pénétrer dans la citadelle
Qui creuse un souterrain dans la nuit
Qui trompe les gardiens et se joue des serrures
Sois le brigand, l'ennemi, le barbare
Glisse-toi jusqu'à la chambre du Roi
Et tue-le sans trembler

(Pierre Feuga)

Dernière modification par Logos Rider (24-02-10 14:09:43)

Hors ligne

 

#40 24-02-10 17:04:25

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1708
Site web

Re: Gnose

Logos Rider a écrit:

Et tue-le sans trembler

(Pierre Feuga)

Feu ! Gars wink


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#41 24-02-10 17:08:24

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Dans le tantra on fait feu de tout bois !
Et PF se surnommait lui-même Pauvre Fou !

J'en profite pour signaler que ce petit poème est extrait de son livre "Fragments tantriques"... Un livre qui mélange érudition, humour (drôle), simplicité... Et qui fait le "point" sur diverses métaphysiques non-dualistes, comme le Vêdanta (que connait bien Charly), le Shivaïsme du Cachemire, et autres (Vajrayana, etc...)
C'est un recueil d'articles, entretiens, chroniques, ... Pas prise de tête

Dernière modification par Logos Rider (24-02-10 17:15:23)

Hors ligne

 

#42 27-02-10 12:38:25

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour

Dans quel sens voyez-vous tourner la danseuse ?

http://www.benjaminfabre.com/2007/11/06 … eau-droit/

C...a

Hors ligne

 

#43 27-02-10 12:48:42

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Dans le sens "alverdien"
Ouf !

(par contre je n'arrive pas à le voir dans l'autre sens, même en me concentrant)

Dernière modification par Logos Rider (27-02-10 12:49:30)

Hors ligne

 

#44 27-02-10 13:26:02

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour

Sens alverdien ? Quasi ! Sur 5 personnes de ma connaissance, 4 voit la danseuse tourner dans le sens anti-horaire et une alternativement dans les 2 sens. J'ai réussi quelques secondes à la voir tourner dans le sens antihoraire en multipliant des chiffres mentalement, mais je n'ai pu renouveler l'expérience !
Il me semble que l'Errant devrait la voir tourner comme je la vois ?

Cordialement,

C...a

Hors ligne

 

#45 27-02-10 13:40:46

Logos Rider
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 11-06-09
Messages: 431

Re: Gnose

Alverdien : dans le sens horaire... Même avec des additions et des multiplications (et en pensant très fort à Badiou)... pas moyen de changer le sens sad

Dernière modification par Logos Rider (27-02-10 13:53:36)

Hors ligne

 

#46 27-02-10 14:09:43

Marie-France
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 31-08-09
Messages: 208

Re: Gnose

Bonjour à tous,

Vous avez beaucoup lu, c'est certain................
J'ai une question : je viens de lire dans un autre poste, je pense, que Lévis était spirite, quand à Guénon je pense que lui c'était plutot le contraire.
Comment faire la part des choses, quels livres lire en pensant, voilà le livre qui me convient le mieux
qui exprime clairement, et simplement le mieux la pensée de l'auteur et qui rejoint notre pensée.
Vous parlez Mercure! Graal ! Vous exprimez des idées, mais si je ne me trompe ou si je lis bien
je ne vois pas vraiment de réponses claires.
Est-ce que 10 ou 20 hypothèses, nous font avancer!!réellement
ou devons-vous rester continuellement dans le domaine du questionnement?

Amicalement
M-France

Hors ligne

 

#47 27-02-10 14:54:36

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Gnose

Bonjour Marie-France

Guénon a commencé chez les spirites aussi, c'était la "mode" du temps. L'énormité des réponses qui lui ont été données l'a fait basculer dans un rationalisme, un intellectualisme, que je trouve désséchant. Mais dans son constat d'échec de nos sociétés matérialistes, il fut prophète.

" quels livres lire en pensant, voilà le livre qui me convient le mieux ?"

Le livre qui me convient le mieux est celui par lequel je ressens en moi une approbation joyeuse, une confirmation de ce que je porte. Nisargadatta en lisant la Gita, disait très sérieusement : " ce livre parle de moi ", de Moi.

" devons-vous rester continuellement dans le domaine du questionnement?"

"Temps" que nous nous posons des questions, il faut trouver des réponses, et c'est excellent. La première condition est de savoir ce que nous cherchons vraiment ! A mon avis, pour tous une joie qui ne passe pas, le problème est de la chercher avec nos cinq sens qui ne peuvent nous fournir que des sensations, évidemment très provisoires, comme notre corps/mental. " L'extérieur" propose à notre quête d'intensité mille voies, pouvoir, argent, drogue, sexe...  mais pas une qui nous donne la paix du Centre :

" Il faut beaucoup d'études, beaucoup de temps, beaucoup de douleurs, beaucoup d'amour et beaucoup de savoir pour redevenir simple et naturel, mais c'est alors une simplicité qui se connaît et qui se garde.
Nous trouverons au-dehors mille choses pour nous distraire, mais nous n'en découvrirons pas une qui soit capable de nous contenter vraiment comme la paix du dedans." ( Le Message Retrouvé)

Un bon questionnement (qui cherche des réponses à la bonne question) nous mantient dans une saine curiosité, ce qui donne déjà de la joie.
Tant que nous sommes embarassés de "l'idée d'être quelqu'un", apparaît un chemin qu'il faut parcourir... jusqu'à ce que l'absurde nous délivre.

Cordialement,

C...a

Dernière modification par Charly Alverda (27-02-10 14:55:29)

Hors ligne

 

#48 27-02-10 15:08:39

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Gnose

Question : comment faire changer la danseuse de sens ?

Je la vois tourner dans les 2 sens alternativement.

Mon truc.
En gardant le regard posé sur le pied qui tourne, jusqu'à ce la vision de l'autre hémisphère s'impose et ainsi de suite.
Attention : état d'hypnose possible.

Merci Charly pour cet exercice, de la danse à la transe, il n'y a qu'un pas ...de deux ou à franchir, pas à pas !!!

Hors ligne

 

#49 27-02-10 15:18:46

Marie-France
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 31-08-09
Messages: 208

Re: Gnose

Bonjour Charly,

Merci pour ta réponse, pour le moment, et suivant ce que je vis, je trouve qu'on tombe facilement dans des livres ou raisonnements sectaires, rare sont ceux qui accepte  tel ou tel raisonnement venant d'autres horizons
Parfois j'aimerais résumer simplement en disant Dieu existe( . )  J'aime beaucoup le passage que tu cite du " Le Message Retrouvé" Pas assez de culture pour savoir de qui!!
J'espère petit à petit éclaircir mes idées, et être moins rapide et influencée dans celles-ci

M-France

Hors ligne

 

#50 27-02-10 15:27:30

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1641

Re: Gnose

Lévis était spirite, quand à Guénon je pense que lui c'était plutot le contraire

Oui, Levi's faisait léviter les djinns, il parait. Quand à Guénon, il a eu des enfants assez tard, et faisait sauter dans ses bras le cadet de ses soufis.

Je suis comme Lelo, je change de sens... C'est bien rigolo ce dessin, mais je ne suis pas sûr que ça vaille la peine de se crisper sur cerveau gauche / cerveau droit. D'ailleurs... dis-moi, Charly : QUI essaye de savoir lequel de ses cerveaux est le plus actif ?

Le truc marrant ce serait de regarder deux danseuses à la fois, et de les voir tourner dans un sens différent... 
http://nsm03.casimages.com/img/2010/02/27//100227032741777135528350.gifhttp://nsm03.casimages.com/img/2010/02/27//100227032741777135528350.gif

Dernière modification par Chèvre (27-02-10 15:29:27)

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création