Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 05-01-10 20:51:24

Bertrand
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 30-08-09
Messages: 284
Site web

Géomancie

Bonsoir,

Depuis quelques temps je potasse un peu des ouvrages de géomancie - avec d'autant plus d'intérêt depuis les messages de Charly sur le sujet et également suite à des échanges avec un ami qui en a une pratique très régulière et ancienne issue d'une tradition africaine et familiale. J'ai eu la chance aujourd'hui de tomber sur un exemplaire de La Géomancie Retrouvée. Traité De Géomancie Rationnelle de Dom Neroman (à un prix carrément modique si j'en juge des tarifs pratiqués sur internet).
Découpant les pages - car cet exemplaire numéroté 108 était encore vierge et attendait qu'on l'ouvre enfin - je suis tombé sur ce passage qui parle de Tarot. N'ayant pas commencé à lire le bouquin par le début, je vous le livre simplement tel qu'il s'est offert sous mon couteau pour partager ce coup de bol :

CHAPITRE XXIX (page 171)
VINGT-DEUXIEME LEÇON
FIGURES ET SIGNES ZODIACAUX
Figures et Planètes - Involution
Géomancie et Tarot
(... sautons à la page 181...)
- Le Tarot ? fit Agib stupéfait.
- Oui, le Tarot. Suppose que tu construises ces parcours sur les 4 signes fixes ; tu obtiendrais le schéma que je place en dessous des nôtres (fig. 45) et qui donnerait bien 4 figures quadratines et 2 diamétrales, soit un troisième groupe de 6 ; tu aurais alors 16 + 6 ou 22 figures ; ce sont les 22 lames du Tarot.
  Mais tu vois bien que cette création de l'esprit pose un problème insoluble : dans quel sens devrons nous parcourir le carré ? Aurons-nous de nouvelles Figures Feu-Eau (Lion-Scorpion), Eau-Air (Scorpion-Verseau), Air-Terre (Verseau-Taureau) et Terre-Feu (Taureau-Lion), ou bien l'inverse ? Il n'y a évidemment que deux sens de rotation possibles, l'involutif qui va de Cauda à Fortuna Major et l'évolutif qui va de Puella à Conjuctio ; la Géomancie répond exactement à cette dualité ; le Tarot, en ajoutant un troisième cadre zodiacal, pose bien un problème insoluble.
- Peut-être, hasarda le prince, faudrait-il admettre que les deux sens sont possibles pour les signes fixes ?
- Tu aurais alors 28 Figures et non 22 ; ce ne serait plus les lames majeures du Tarot, et ce serait pénublement tout le tarot, avec 22 + 28 + 28 = 78 lames majeures et mineures, à la condition de donner à chacune des 28 Figures ainsi trouvées deux significations qui correspondraient alors aux 56 lames mineures. Tout cela serait intéressant à développer si ce n'était à ce point hors de notre sujet.
En outre, le même souci de symétrie pourrait conduire à admettre les Figures à un seul élément sur les 4 signes cadents du carré involutif et sur les Signes cardinaux de l'évolutif ; alors tu aurais 36 Figures. Mais ceci s'écarterait à la fois de la Géomancie qui est équilibrée, et du Tarot, qui ne l'est déjà plus aussi bien ; reviens à la tout première origine de nos études : combinant les 4 Eléments 2 à 2, tu as 16 combinaisons, dont 4 à un seul Elément, et 12 à deux Elements : ainsi, du premier coup, la Géomancie épouse le duodénaire, et elle situe à part, très nettement, comme le montre notre schéma (fig. 45) les 4 Conjonctive. L'idée créatrice du Tarot replace les figures, assemblage des 4 Eléments deux à deux.
Voilà pourquoi, mon cher Agib, sans nier les ressources divinatoires du Tarot, je les juge nettement inférieures à celle de la Géomancie ; elle surajoutent aux 16 Figures imposées par les combinaisons des 4 Eléments, 6 figures purement artificielles, et dont on ignore les significations puisque l'on ne sait dans quel sens il faut les lire, par exemple de Feu à Eau, ou d'Eau à Feu(1).
----
(1) Cependant Douban reviendra (Ch. XXXVIII) sur ce problème du sens de rotation, et le résoudra.

Désolé il serait trop long de vous copier tout le chapitre XXIX mais si cela vous intéresse je ne manquerai pas d'y revenir, et de passer au chapitre XXXVIII pour y lire cette fameuse solution !

En espérant que ceci vous distraira néanmoins et vous inspirera quelques commentaires,
bien cordialement

Bertrand

Dernière modification par Bertrand (05-01-10 20:52:18)

Hors ligne

 

#2 06-01-10 00:06:12

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Géomancie

Bonsoir

Merci Bertrand, sacré Don Néroman qui a signé pendant une période Don Necroman ! Si cela t'intéresse, ou d'autres, je peux scanner la vision de HENRI COTON-ALVARD dans son ouvrage "Les deux Lumières".

Amicalement,

Charly

Hors ligne

 

#3 06-01-10 01:54:20

Bertrand
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 30-08-09
Messages: 284
Site web

Re: Géomancie

Bonsoir,

je le lirais avec plaisir, merci !

Bertrand

Hors ligne

 

#4 08-01-10 22:29:43

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Géomancie

Désolé Bertrand, il me manque la dernière page de ce chapitre
des " Propos sur les deux lumières de Henri Coton-Alvart ".

Voici le début !

          LES FIGURES GÉOMANTIQUES


H. Cornelius Agrippa dans sa Philosophie Occulte signale plusieurs fois les figures de la géomancie en les intégrant dans les symboles de la connaissance transcendante.
Par contre il n'en traite aucunement en tant qu'instrument de mantique. C'est cependant à ce dernier titre que la géomancie a traversé les âges ; c'est grâce à cet emploi inférieur que la gamme des figures a été conservée avec leurs noms. Il en a d'ailleurs été de même pour le tarot qui aurait été perdu si on ne s'en était servi pour deviner l'avenir ou jouer aux cartes.
Toute la géomancie est basée sur l'impair et le pair, Un et Deux. Nous avons vu ce qu'ils signifient. Au lieu de la baguette de Fou-Hi entière ou rompue, les géomanciens Juifs, Arabes, Grecs ou Occidentaux usent d'un point simple ou d'un point double ; d'un caillou unique ou jumelé. La figure est disposée en quatre étages qu'on appelle la tête, le cou, le corps et le pied de la figure.
A l'inspection du tableau de la genèse des figures, on voit qu'on forme chaque étage en ajoutant sous le précédent, systématiquement un point ou deux points.
Les 16 figures géomantiques avec leurs noms ont été transmises par tradition orale ou par écrits, aussi bien par les Hébreux que par les Arabes, les Grecs, le Moyen Age. Il s'agit toujours dans cette transmission de la « découverte des choses cachées ». Ce mot est à double sens ; on peut l'entendre ainsi que tout le monde l'a fait comme la divination des événements qui doivent arriver, la fortune à échoir, le lieu où se trouve tel homme ou tel objet, l'issue d'une affaire, d'une maladie, d'un projet. Mais on peut aussi l'entendre plus philosophiquement comme la connaissance de la science réservée, des principes et des voies de la métaphysique, du monde caché spirituel ; la clef et le résumé de tout cet ensemble étant le Grand (Euvre.

Effectivement lorsqu'on relie ces figures avec le zodiaque et les principes du Grand CEuvre, on découvre une merveilleuse cohérence. Car le zodiaque, et l'astrologie en général, ont une partie métaphysique insoupçonnée bien étrangère à l'astronomie malgré le fait qu'on l'ait inscrit symboliquement dans le ciel étoilé. Le ciel visible divisé en douze signes n'est lui-même que le symbole du Ciel des Intelligences distingué en douze états, suivant ce nombre parfait qui nous révèle l'éternité du monde purifié, de celui dont parle saint jean dans l'Apocalypse.
         
Comment faut-il concevoir le Grand OEuvre pour rester dans la Tradition primitive et ne pas se perdre dans le délire fumeux où tant ont sombré ? La dogmatique en est claire :
Le monde créé contenait en lui un principe hostile qui a provoqué l'événement qualifié de « chute ». Ce monde montre en toutes ses parties un dramatique mélange de vie et de mort, de sagesse et d'absurdité, d'effort de maintenance et d'effort de ruine. Quelles que soient les subtilités théologiques forgées à grand'peine par les uns ou les autres, on ne peut nier le mal compénétré dans toute la Création avec la merveilleuse sollicitude qui la conserve. Tous les règnes sont malades, tout succombe et malgré cela tout se rénove. Le poison et le remède sont en guerre.
La notion centrale de l'hermétisme est l'intervention efficace, curative et prépondérante de l'Unité manifestée, pour surmonter et évincer le facteur pathogène du monde. Dans la Tétraktys, nous trouvons au centre du triangle dénaire cette unité manifestée. Le 3 (ligne DEF de la figure ) est le 1 développé. Son coeur E, le médiateur premier, est le seul agent qui puisse faire cesser le mal. Il se confond avec l'incarnation de Dieu dans le monde pour le rétablir et le juger en séparant le pur de l'impur. Mystiquement, c'est le Christ. Physiquement, c'est la Pierre Philosophale.

(pour la compréhension, je précise que l’auteur numérote les 10 termes de la Tetraktys à partir du sommet du traingle : A, puis B C, D E F, G H I K.)

Celle-ci n'est pas une anomalie exceptionnelle dans le monde naturel ; elle existe partout présente ; car sans une étincelle de cet agent il n'y aurait ni vie ni permanence. Une semence n'est féconde que par ce ferment divin ; une nourriture n'entretient la vie que par la transmission de ce précieux grain. Un cristal minéral ou un membre organique ne se reconstitue dans son espèce et dans sa forme que par son action. La Pierre Philosophale n'est ni une création ni une fabrication de l'alchimiste. Tout ce que celui-ci peut faire est de la prendre là où elle est, la rassembler, la séparer de sa gangue, la purifier, la placer dans son vaisseau, et suivant le cas l'administrer à ce qui en bénéficiera, ou la renvoyer dans sa pureté de lumière au monde céleste d'où elle est venue.
On notera que par le vaisseau on entend non seulement le récipient nstrumental du travail, mais aussi et surtout l'excipient qui fixe sous une forme concrète cette immatérielle substance qu'est la quintessence de vie. Le nom de Pierre s'applique d'ailleurs mieux à l'excipient qu'à ce qu'il contient. Cyprien Piccolpassi, dans son traité De l'art du potier (1) qui est en réalité un ouvrage alchimique, la représente par une colombe les ailes en mouvement de vol, retenue attachée par les pattes à une lourde pierre ; esprit fixé dans la pierre quoique vivant et actif. L'hostie dans le calice est l'image du médiateur divin dans son vaisseau, transmissible par la communion. La conception alchimique, pour être valable doit être en continuel chevauchement sur une vision mystique du monde et sur l'observation naturelle. Cette syntonie du haut et du bas, dans la pensée aussi bien que dans l'opération, est assurément la condition la plus nécessaire de l'alchimie ; ni le mysticisme purement sentimental, ni la seule intelligence scientifique des choses physiques ne peuvent isolément permettre une vue valable du Grand OEuvre.
Si l'on réduit toute l'alchimie à ses points essentiels, il ne reste qu'un petit nombre de problèmes capitaux : La matière à employer ; l'agent qui la travaille ; l'opération qu'on doit appliquer ; le vaisseau convenable ; les phases du processus ; les résultats à obtenir ; la multiplication. Raymond Lulle confirme cette récapitulation dans son bref: Elucidatio testamenti (2). Il dit en effet dans l'introduction : « Nous diviserons notre élucidation en six chapitres dans lesquels tout le mystère de cet art est éclairci par des paroles très claires ; desquels chapitres le 1er traite de la « matière de la pierre » ; le 2è traite du vaisseau ; le 3é du fourneau ; le 4é du feu ; le 5é' de la décoction ; le 6é de la multiplication et de la teinture. »

Or les 16 figures géomantiques expriment ces points essentiels. Même un débutant dans l'étude de l'alchimie peut le voir. Prenons les dans l'ordre de leur succession comme nous les avons placées dans le zodiaque.

Via. Est la "voie", le chemin de descente et de montée de l'esprit dans les mondes étagés, en qui l'oeuvre consiste.

Caput et Cauda Draconis. Sont les deux constituants de l'agent.

Acquisitio et Amissio. Sont les opérations alternées et réitérées de composition et décomposition, d'entrée et de sortie du feu dans le corps.

Puella et Puer. La fille et le garçon, les deux natures féminine et masculine de la matière.

Fortuna Minor et Fortuna Major. Sont l'argent et l'or ; origine et résultat de l'alchimie transmutatoire.

Tristitia et Laetitia. Sont les phases intermédiaires de mort et de résurrection du composé, de noirceur et de blancheur, de putréfaction et de sublimation au cours du travail.

1.     Cyprian Piccolpassi, Les trois aires de l'art du potier esquels se traicte non seulement de la ' pratique... translaté de l'italien en langue française par Maistre Claudius Popelyn. Éditions Arché, Milan, s.d.
2.     Raymond Lulle, L'élucidation ou l'éclaircissement du Testament. En latin: @pp. 823-824 du tome 1 de la Bibliotheca Curiosa Chemica, de Mnnç,et. Edition, Fomi (1976): pp. 139-140 du tome 111 de Artis Auriferae (1620)

Cordialement,

Charly

Hors ligne

 

#5 09-01-10 14:15:28

Bertrand
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 30-08-09
Messages: 284
Site web

Re: Géomancie

Bonjour,

merci beaucoup Charly ; je suis content de lire aussi ces considérations sur l'astrologie qui m'est étrangère, qui me font un peu mieux comprendre l'intérêt que pas mal d'auteurs lui accordent.
Pour le reste du chapitre j'imagine vaguement comment il doit s'amorcer sur Albus et Rubeus, forcément, je suis curieux de lire la suite - sur les trois figures qui ne sont pas évoquées et autre chose j'imagine. Heureusement il semble qu'il soit encore possible de se procurer et "Les propos sur..." et "Les deux Lumières".

C'est intéressant de voir le rôle des pratiques mantiques (et du jeu) pour la conservation, dans la phrase c'est grâce à cet emploi inférieur que la gamme des figures a été conservée avec leurs noms, où on peut - si on est motivé pour ça peut-être - lire entre les lignes que toutes inférieures qu'elles soient ces pratiques et jeux permettent peut-être de "faire ses gammes" avec ces figures - qu'il s'agisse du Tarot, de l'Astrologie ou de la Géomancie.

Bien cordialement,

Bertrand

Dernière modification par Bertrand (09-01-10 14:17:29)

Hors ligne

 

#6 09-01-10 20:27:48

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

Re: Géomancie

Salut Bertrand

N B : Les Deux Lumières sont de Coton-Alvard, Propos sur les Deux Lumières sont de son "disciple" Henri La Croix Haute.

Cordialement,

Charly

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création