Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 31-03-08 00:01:46

Charly Alverda
Membre Soleil
Date d'inscription: 29-03-08
Messages: 854

L'esprit des cartiers

Bonsoir

De toutes ces conversations passionnantes, il convient de dégager l'unité, qui se trouve, à mon sens, dans l'esprit qui a animé les anciens cartiers.
De ces cartiers, je parle de ceux qui ont utilisé les trionfi des peintres de tarots de cour pour les reproduire en séries, nous connaissons la tradition exotérique, ils la partagent avec les imprimeurs, ce sont des  " gens du papier ". Ils défilent déguisés avec le Seigneur de la Coquille et ses Suppots et apostrophent le roi  dans leurs Plaisants Devis, voici un extrait de ceux « récités publiquement le vingt-unième jour de febvrier l'An Mil cinq cents huictante » à Lyon :

Ier Suppôt

J'ai tousjours joué au taroc,
Mais non pas à la vieille mode :
Car maintenant on s'accommode
D'escarter toujours à profit.

IIe Suppôt

Ainsi je croirois bien qu'on fist
Son gain plus grand : mais en ce jeu
Celuy sur qui l'on eust bien peu
Escarter, n'en amende pas.
(L'écart ou le chien du jeu)

IIIe Suppôt

Mais il en demeure plus bas,
Où je me trompe en mes discours

Ier Suppôt

En ce jeu l'on veut que tousjours
Le six sur tous ayt plus de force :
L'onze, le huict et le quatorze
En sont entièrement chassés.

IIe Suppôt

Il y a bien vingt ans passés
Que sans le huict on joue en France.

C'était là parler en « honneste liberté » assurément.

Ils ont obtenu par lettres patentes du roi de se regrouper en " métiers " comme Maîtres, Compagnons et Aprentis. Ils forment ainsi un nouveau Compagnonnage, en fait le seul, ceux que nous appelons improprement Compagnons s'appellent entre eux "coteries" et n'ont plus de Maîtres depuis que les architectes qui travaillent sur plan " avec équerre et compas " ont remplacés ces derniers.

A un carré de cartes reflétant la conception quaternaire du monde au moyen-âge,  les hommes de la Renaissance par une mutation de la concience, ajoutèrent vingt-deux « triomphes ». Ces trionfi sont les fleurs qui apparurent sur le terreau du néoplatonisme et de l'hermétisme.
Par la pratique intensive du raisonnement analogique grâce à l'introduction de l'hermétisme par Marsile Ficin et de la Kabbale hébraïque par son ami Pic de la Mirandole, l'homme de la Renaissance a affecté singulièrement sa représentation du monde en démultipliant les rapports entre microcosme et macrocosme.

La culture des cartiers est donc celle de tous les artistes de la renaissance dont la pensée hermétique atteindra son apogée au XVIIé siècle, ils l'ont dissimulée dans un jeu de taverne.

Le nouveau nombre de la Renaissance est le senaire. La structure du zodiaque était déjà basée sur le nombre 6 : 6 " signes " partant du poisson de gauche et 6 réintégrant le poisson de droite.
Les cartiers structurent le tarot avec le six... et le 12 : la somme des nombres de 1 à 6 vaut 21 et la somme des nombres de 1 à 12 vaut 78. Si nous examinons le pendu, on se rend compte que c'est un zodiaque carré aux 12 marques. Le pendu est quaternaire ( le signe de croix ) dans le ternaire, en inversant comme lui la perspective, : 12 devient 21 le Monde, pas le nôtre, mais le " petit monde " le microcosme alchimique, l'enfant hermaphrodite du Soleil et de la Lune, lui-même quelquefois au centre d'un zodiaque figuré par ses 4 quadrants, plutôt qu'au centre de la vulve primordiale.
Dans la Roue de Fortune, première série ( 1+2+3+4 ), la montée et la descente de la conscience-énergie est encore allusion au zodiaque, mais aussi aux Aigles ou Laveures ignées. Empereur et Impératrice donnent de précieuses indications par l'angle de leur sceptre de Sel et l'inclinaison de leur aigle.

La règle des cartiers dit que dans leurs 78 cartes sont disséminés 7 tarots : leurs 4 Couronnés et leurs 3 Lumières (corps-âme-esprit et sel-soufre-mercure). Si nous enlevons aux 22 triomphes les Mat, Bateleur et Monde, il nous reste 19 cartes, or ce nombre en grec est le nombre du soleil... et l'Art du Soleil est l'alchimie.
 
Enfin quand aux séries - les motifs floraux ne sont nullement décoratifs - elles expriment comme je l'ai exposé dans le forum : Les 40 numérales, la trame énergétique de l'homme et de l'univers d'où les phénomènes, images-triomphes apparaissent.

Les cartiers ont décliné leur tradition dans leurs Chefs d'Oeuvre, il convient donc d'étudier chaque jeu dans son ensemble pour voir quelle facette de cette tradition est présentée. Vieville par exemple avec son char traîné par des sphinx  - son jeu est hiéroglyphique - donne sa vision de l'alchimie rose-croix, à son Denier il ajoute une croix au centre de la rose à quatre pétales, il ajoute de plus 2 roses rouges dans son 3 de Deniers. Son étoile présente 2 temples, elle est flamboyante, enfin il faut un miroir pour lire les mots R + C sur la banderolle de sa Dame : SOL et FAMA, " le miroir où l'on voit toute la nature à découvert " : le mercure.

C'est de ce Compagnonnage, principalement véhiculé par les réseaux secrets des imprimeurs - qui risquaient leur vie - qu'est née la Franc-maçonnerie, les rituels de réception d'imprimeurs en sont des preuves. Je n'ai malheureusement pas de documents sur les rituels des cartiers, et je serai très heureux que vous ayez des informations sur ce sujet à me communiquer.

C...a

Dernière modification par Charly Alverda (19-04-10 19:34:25)

Hors ligne

 

#2 24-05-15 17:39:19

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1657

Re: L'esprit des cartiers

Je reprends cette déclaration du Seigneur de la Coquille et de ses Suppôts, pour risquer une ou deux explications de texte  :

Ier Suppôt

J'ai tousjours joué au taroc,
Mais non pas à la vieille mode :
Car maintenant on s'accommode
D'escarter toujours à profit.

on s'accommode d'écarter toujours à profit :

Une critique des courtisanes, ou, de façon plus générale, des "femmes légères" promptes à écarter (les cuisses), autrement dit à échanger leurs faveurs ou vendre leurs charmes contre des avantages de toutes sortes (à profit)


IIe Suppôt

Ainsi je croirois bien qu'on fist
Son gain plus grand : mais en ce jeu
Celuy sur qui l'on eust bien peu
Escarter, n'en amende pas.

il faut rappeler que le Roi de France, en l'An Mil cinq cents huictante (I580), est Henri III.
Or ce roi, s'il était réputé pour ses nombreuses maîtresses, le fut tout autant pour ses 'mignons', ses favoris. Son homosexualité, dont l'importance réelle est aujourd'hui discutée par certains historiens, était à l'époque proverbiale.

Celui sur qui l'on eut bien pu escarter n'en amende pas :

Celui (le roi) sur qui l'on eut bien pu écarter (a qui l'on aurait pu vendre ses avantages avec le plus grand profit) n'en amende pas (n'en profite pas : il préfère les garçons).
On peut rappeler que dans la règle du jeu de Tarot, les Rois et les atouts (les 3 bouts en tout cas : le I, le XXI et le Mat) ne peuvent être écartés.
Le pamphlet joue sur les parallèles entre les rois du jeu et le Roi de France.


IIIe Suppôt

Mais il en demeure plus bas,
Où je me trompe en mes discours

Il demeure plus bas: il préfère la sodomie à l'acte sexuel ordinaire.

Ier Suppôt

En ce jeu l'on veut que tousjours
Le six sur tous ayt plus de force :
L'onze, le huict et le quatorze
En sont entièrement chassés.

le VI : l'Amoureux, l'amour
L'XI, le VIII, le XIIII : la Force, la Justice et la Temperance.

Le Roi est présenté comme manquant de Force, de Justice et de Temperance. Sur lui l'Amour (le VI) a plus de Force : il fait passer ses ébats amoureux avant les vertus morales et l'intérêt de la France.


IIe Suppôt

Il y a bien vingt ans passés
Que sans le huict on joue en France.

cela fait bien 20 ans qu'il n'y a plus de Justice en France (le VIII : la Justice)

On peut rappeler que Catherine de Medicis, la mère d'Henri III, était précisément devenue régente du Royaume en I560, soit 20 ans plus tôt....


Sur Henri III et sa personnalité controversée :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_III_ … _France%29

Sur Catherine de Médicis et sa 'légende noire' :
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Catherin … C3.A9dicis

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création