Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 09-03-08 13:43:20

Taliesin
Membre Impératrice
Date d'inscription: 25-01-08
Messages: 9
Site web

combat des chefs ou petits coqs ?

je sais que la France est peuplée de petits coqs ... ne m'en veuillez pas de ce propos, il faut que je nourrisse mon complexe belge (sourires) ... et vous titille pour me répondre

D'une part, ce forum regorge de noms connus, de personnes de qualité et de chercheurs aussi intéressants que compétents.
D'autre part,  j'ai bien lu le long article à propos de Camoin/Tourrasse ci-dessous et je m'interroge.
J'ai moi-même suivi ce personnage pendant quelques années.
Lui et quelques autres.
Mon avis est le suivant : son travail est très intéressant, son enseignement, fondé. Sa pédagogie, bof. Sa personnalité, hum hum. C'est mon avis et je le partage (sourire).

Mais pourquoi ?
Pourquoi faut-il que lui, Tourrasse, se prenne pour le seul et unique détenteur de la vérité sur le tarot et éprouve le besoin inextinguible de casser du sucre (et en quantité en plus !) sur ses homologues chercheurs sur le tarot ?
pourquoi faut-il que G. Athias en fasse de même sur Tourrasse ? et réciproquement ?
pourquoi C. Imbert, dans son génial et récent livre sur le tarot, doit-il médire sur le travail des autres ?
pourquoi certains rédacteurs de ce forum doivent-ils eux aussi critiquer le travail de leurs collègues ?
pourquoi faut-il que Jodo et Tourrasse soient cyniques l'un avec l'autre alors qu'ils ont fait oeuvre commune ?
Pourquoi C. Javary et P. Faure, les deux sommités mondiales en matière de Yi King, co-auteurs du "gros livre rouge" sur le Yi King en fassent de même l'un envers l'autre ?

En voilà des pourquoi !
Parce que.
Parce que je m'interroge sur le bien-fondé d'une telle démarche ...
Le tarot, le Yi King sont universels, avec des valeurs universelles.
Prônant ouverture, respect et tolérance.

Cherchez l'erreur ...

Merci de vos avis éclairés.


"Teach me and I forget, tell me and I remember, involve me and I learn".
                                                                                                         B. Franklin
www.cours-de-tarot.net

Hors ligne

 

#2 10-03-08 16:46:31

Claude Sarfati
Membre Pape
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 25

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

Chers amis Belges,

Je souhaite avant tout la bienvenue à Taliesin.

Dans ton post, je voudrais rapidemment lever une affirmation fausse.

pourquoi faut-il que Jodo et Tourrasse soient cyniques l'un avec l'autre alors qu'ils ont fait oeuvre commune ?
Pourquoi C. Javary et P. Faure, les deux sommités mondiales en matière de Yi King, co-auteurs du "gros livre rouge" sur le Yi King en fassent de même l'un envers l'autre ?

Je connais Cyrille Javary depuis quelques années et je ne l'ai jamais entendu faire de commentaires hostiles à l'égard de Pierre Faure.

Au-contraire, à chaque fois qu'il parle de leur traduction, il n'omet pas de le citer.

Etant Djohiste : association pour l'étude et l'usage du Yi King, je reçois de la doc réguliérement.

Je te cite juste un passage du DJOFIL ( bulletin de liaison du Djohi) :

Le centre Djohi doit se tenir comme l'indique L'hexagramme 15: montagne à l'intérieur, terre à l'extérieur.
A l'intérieur fermement adossé sur ce qui le rassemble, à l'extérieur parfaitement souple et accueillant envers ce qui le stimule.

La " brique rouge" n'est pas la seule traduction du texte chinois, il y a, ne serait-ce qu'en français, celles de WILHEM, de Vinogradoff, de Daniel Giraud, etc.

Le centre Djohi n'est pas le seul lieu où sont étudiés les hexagrammes, beaucoup d'autres Pierre FAURE, Diégo Gavelli, Philippe SIONNOT, etc. donnent des cours sur le Yi Jing.

Le Centre Djohi n'a aucun monopole, il n'a qu'une exigence:
apporter sa contribution à l'étude et à l'usage du Yi Jing.

                                    Février 2008: Cyrille J-D JAVARY

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de malentendus entre Pierre Faure et Cyrille,
ce dont je suis sûr, c'est qu'il n'en parle pas.

Je suis moi-même en désaccord avec Cyrille Javary sur certains de ses points de vues concernant la pratique du Yi King.
Je ne les caches pas et ne subit, je te l'assurre aucune pression.

Rectificatif fait, je suis globalement d'accord avec Stefan sur l'égoterisme de certains (à qui ont cire les pompes du matin au soir) et de ceux qui se les cirent eux-mêmes.

Amitiés: Claude

Dernière modification par Claude Sarfati (06-05-08 17:45:51)

Hors ligne

 

#3 10-03-08 17:57:43

Taliesin
Membre Impératrice
Date d'inscription: 25-01-08
Messages: 9
Site web

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

chers tous deux,
merci pour vos réponses
j'apprécie ta vision choses, Stefan ... puissent ceux qui doivent entendre ... écouter !

quant à toi, cher Claude, membre de Djohi, je te remercie de ces propos rassénérants concernant Cyril ... même si je maintiens bien évidemment ce que j'ai entendu de mes propres oreilles

quant à la prudence nominale, je reçois le message, Stefan et te remercie pour cette mise en garde.
consultant en ingénierie des ressources humaines, je suis habitué à citer les choses et les gens ... mais il est vrai que le monde de l'entreprise n'a rien à voir (du tout) avec celui de l'ésotérisme ... même si je trouve que tes remarques sont dignes d'un Senior Consultant smile


"Teach me and I forget, tell me and I remember, involve me and I learn".
                                                                                                         B. Franklin
www.cours-de-tarot.net

Hors ligne

 

#4 10-03-08 20:10:33

Yves Le Marseillais
Membre Etoile
Date d'inscription: 11-07-07
Messages: 496
Site web

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

Bonjour Taliesin et bonjour à tous,

Taliesin a dit:

"chers tous deux,
merci pour vos réponses
j'apprécie ta vision choses, Stefan ... puissent ceux qui doivent entendre ... écouter !

quant à toi, cher Claude, membre de Djohi, je te remercie de ces propos rassénérants concernant Cyril ... même si je maintiens bien évidemment ce que j'ai entendu de mes propres oreilles

quant à la prudence nominale, je reçois le message, Stefan et te remercie pour cette mise en garde.
consultant en ingénierie des ressources humaines, je suis habitué à citer les choses et les gens ... mais il est vrai que le monde de l'entreprise n'a rien à voir (du tout) avec celui de l'ésotérisme ... même si je trouve que tes remarques sont dignes d'un Senior Consultant"



Je suis vraiment embalé par les remarques de Stefan car c'est comme cela que fonctionnent les pauvres Gourous qui sont si fragiles qu'ils ne peuvent pas se permettre de douter.

Pas de noms donc mais ils sont également... en nous car nous sommes parfois faibles et la tentation est toujours forte de céder à la volonté de puissance et à l'orgueil.

Je ne connais pas les personnes que vous citez (à part Philippe Tourrasse alias Camoin) mais il est possible qu'une personne présente diférentes facettes à des personnes différentes... et parfois à une meme personne.

les gens qui me connaissent superficellement me pense calme et pondéré alors que ma femme sait que je suis nerveux et passionné.


par contre les gens odieux en publics ne me semble pas particulièrement calme en privé.
Mais ma femme (comme dirait L'inspecteur Colombo ) me dis avoir bien connu un sujet comme cela (son ex wink)).

Bienvenue ici en tout cas

Yves Le Marseillais


Personne n'est au dessus de l'obligation de dire la vérité.

Hors ligne

 

#5 10-03-08 23:46:41

kwaw93
Membre Tempérance
Lieu: Kusadasi, Turkey
Date d'inscription: 23-01-08
Messages: 294
Site web

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

Comme il est doué d'un rare et singulier entendement, il fait de jour en jour, à veue d'œil, tel progrès qu'il est aisé à voir que l'émulation n'est pas un petit aiguillon à la vertu ; car les bons esprits s'affinent, ainsi que les diamans , les uns avec les autres.

"Hesiodus prouve, au début de son livre des travaux et des jours, que les troubles à l'honneur et à la bonne réputation est très honorable, parce que par cette guerre, le vertueux semblent tendre avec ceux qui font tourner avec eux, et semble avoir Un petit avantage de lui, d'où provient le proverbe: "Figulus figulum adit", "Il est le seul mendiant de malheur, il voit que l'autre donne." Et cela nous voir parmi tous les artistes d'un commerce, de la façon qu'il soit vertueux qu'ils soient, Que la seule envie de l'autre. Cela nous voyons aussi parmi les savantes, que l'une et diminue dispises travaux de l'autre, car ils envient le bon nom de leur compatriotes  vertueux, et il arrive souvent, ils louent ceux qui, après leur mort, Qui au cours de leur vie ils ont dispised. L'élève est transféré par le biais d'une certaine jalousie de l'honneur, qui est provoqué en lui par la piqûre d'un nom honorable, désireuse d'exceller au-dessus de toutes les autres et qui se tiendra le suprême au-dessus de tous les autres, et cette Fait de lui mohel et de labeur pour arriver à tous les signes de la perfection.

"Le chiffre hiéroglyphique de la bonne renommée est la trompette, signifiant renommée et à la bonne réputation, dit Pierius. Pour la même anime les soldats, et s'éveille à sortir de leur sommeil. Le même fait la Trompette d'une bonne renommée, car elle éveille l'esprit vertueux du sommeil de la paresse, et les amène à se lever toujours à sentinelle, être disposés à faire un bon progrès dans leurs exercices pour obtenir un [éternel] nom de l'honneur . Le même fait aussi la trompette parmi les soldats, enflamme les esprits et les rend de temps pour la bataille. La Trompette d'une bonne renommée et l'honneur, enflamme aussi l'esprit avec un aiguillon de la vertu, c'est pourquoi Plutarque parle donc de la vertu morale: "Le lawgivers occasion dans les villes amour de l'honneur et de l'envie, mais contre les ennemis qu'ils utilisent trompettes et flûtes, Pour allumer la flamme de la colère et du désir de combats. " Et il n'ya certainement rien qui allume l'esprit à la vertu plus que la trompette de la gloire et l'honneur, et que surtout chez les jeunes hommes.
La couronne ou guirlande, ornée de palmiers et de panicule, est une figure de la récompense de la vertu, par laquelle le vertueux debout dans une continuelle guerre et de l'envie. "

Cesare Ripa Iconologia 'Emulation, un aiguillon à la vertu' traduction par google.

Dernière modification par kwaw93 (11-03-08 00:10:35)


...un jeu, je pense un bon jeu, qui mène par le biais de jouer à une connaissance de ce qui est bon et l'application de cette vision dans la vie quotidienne.

Hors ligne

 

#6 11-03-08 01:40:10

kwaw93
Membre Tempérance
Lieu: Kusadasi, Turkey
Date d'inscription: 23-01-08
Messages: 294
Site web

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

kwaw93 a écrit:

'Emulation, un aiguillon à la vertu'

Le Pendu avec un pied être libre "donner un coup de pied" et le pendu noblet montrant son pénis ou 'prick' (piquer) ~ Je suis aussi rappelé de l'ancienne expression "donner un coup de pied contre les prick"(en Anglais) ou "regimber contre les aiguillons" (en Francais?). Un ancien idiome de latin et de grec signifiant qu'il est difficile de lutter contre la volonté de dieu largement diffusés par l'intermédiaire de son utilisation dans la bible:

Actes 26:14 Et étant tous tombés à terre, j'entendis une voix qui me parlait, et qui disait en Langue Hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il t'est dur de regimber contre les aiguillons.

Dans la littérature classique, nous pouvons le trouver par exemple dans Eurpides:

Penthée: Ne pas charger moi, mais être le contenu de votre évasion de prison. Ou devrais-je porter le châtiment sur vous?
Dionysos: Je sacrifice au dieu plutôt qu'à l'encontre de son coup de pied éperons en colère, un homme contre un dieu.

(Bacchantes 792-796)

Pindare:

Mais même dans ce cas ne fait pas l'esprit le confort des envieux, ils tirer la ligne trop serré et plante une douloureuse blessure dans leur cœur avant qu'ils obtiennent ce qu'ils sont pour les comploteurs. Il est préférable de prendre le joug sur son cou et porter à la légère; coups de pied contre l'aiguillon [95] rend la voie dangereuse. J'espère que je puisse s'associer avec les hommes et les nobles s’il vous plaît.
(Pythiques 2:90-95)

Empereur Julian c.350 annonce:
"Pourtant, il est bon de respecter également le pays où je suis née, puisque c'est la loi divine, et à obéir à tous ses commandements et de ne pas s'opposer à eux, ou comme le dit un proverbe kick contre les piqûres. Pour inexorable, comme le dit l'adage , est le joug de la nécessité. "
(Orations 246B)

Contre les aiguillons ne coup de pied pas, de peur de souffrir tu tombé!
Eschyle, Agamemnon

GETA.
1 Je suis venu pour vivre cette expérience, je sais cela. Je suis tout à fait sûr que j'ai été abandonné par mon bon génie, qui doivent avoir été en colère contre moi.
2 J'ai commencé à s'opposer à eux d'abord, mais ce besoin de parler? Tant que j'ai été fidèle à l'ancien hommes, étaient payés pour cela dans mon épaule-lames. Voilà donc venu à mon esprit: pourquoi, c'est folie de coup de pied contre l'embranchement.
Terence Phormio

Dans le modèle belge de tarot XIIII la TEMPERENCE a une bannière qui se lit Fama Sol, Alciato (1543) appelle également la 14e carte Fama:

"Mundus habet primas, croceis dein Angelus alis:
Tum Phoebus, luna, & stella, cum fulmine daemon:
Fama necem, Crux antesenem, fortuna quadrigas:
Cedit amor forti & justo, regemque sacerdos:
Flaminicam regina praeit queis caupo propinat
Omnibus, extremò stultus discernitur actu."

L'inscription SOL FAMA est aussi sur cette carte de la Vieville.

Nous avons donc l'infamie (sous forme le pendu), et la célébrité (identifié à la figure de tempérance/fama) de chaque côté de la mort. Fama ici triomphe de la mort, et contre l'idée de l'homme pendu coups de pied contre les éperons / l'embranchement / aiguillon, nous avons également 'Fama' comme la piqûre / éperons / aiguillon à la vertu grâce à l'émulation.

Dernière modification par kwaw93 (11-03-08 01:45:33)


...un jeu, je pense un bon jeu, qui mène par le biais de jouer à une connaissance de ce qui est bon et l'application de cette vision dans la vie quotidienne.

Hors ligne

 

#7 11-03-08 10:43:59

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: combat des chefs ou petits coqs ?

Sans vouloir vous cirer les pompes, messieurs, je vous remercie pour cet échange courtois et instructif.
Comme je me range parmi les amateurs de tarot sans connaissance particulière, et qu'il m'arrive parfois de "m'accrocher" à ce que je crois avoir compris, je vais garder en mémoire ce qu'a dit Stefan

Là où les choses deviennent vraiment très dommages, c'est que ce comportement ne soit pas uniquement l'apanage des grands maîtres dans leurs tours d'ivoire, mais qu'on le retrouve également chez des amateurs - même franchement drôlatiques sur le plan de leurs connaissances et compétences.
Alors que leur recherche initiale était pourtant axée sur le mieux-être...


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création